Législatives 2017 : Gackou et ses camarades alertent et clament toute leur détermination à faire respecter la tenue des élections à date échue »

Dakarmidi – Après le parti démocratique sénégalais (Pds), c’est la Convergence nationale des cadres du Grand parti qui attire l’attention de l’opinion de « l’état alarmant de la délivrance des nouvelles cartes d’identité nationale et cartes d’électeurs ». Faisant cas de « nombreuses observations contraires à celles présupposées dans la conception mais surtout la distribution desdites cartes ».

Les camarades de Malick Gackou regrettent ainsi la conception de seulement 900 mille cartes sur les 3 millions qui étaient prévues pour fin avril, le chamboulement injustifié de l’adressage dans la mise à disposition au niveau des commissions de distribution, de nombreuses erreurs dans la conception des cartes biométriques et enfin l’absence totale de communication pour accompagner le retrait des cartes.

Aux yeux des ouailles de Malick Gackou, tous ces manquements corroborent la thèse de la mauvaise volonté de l’Etat telle que pensée et théorisé par les acteurs de la scène politique et une frange de la société civile.

Ils alertent et clament ainsi toute leur détermination à faire respecter la tenue des élections législatives à date échue. Tout en invitant les partis politiques réunis au sein de la coalition « Manko Taxawu Senegaal », la société civile et les démocrates du pays et de la diaspora à l’union sacrée pour le respect du calendrier électoral et la consolidation de la démocratie.

La Rédaction