Le Premier Ministre lynche sévèrement Idrissa Seck et Mamadou Ndoye

Le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, n’a pas été tendre, hier (mardi 6 Février 2018), avec Idrissa Seck qui dans sa tournée, a indiqué que les 6,7 % de croissance du Sénégal ne reflète pas la réalité sur le terrain.

« Par rapport aux propos d’un ancien Premier ministre sur la croissance et les résultats que nous avons pu obtenir en 2017, je voudrai d’abord lui dire que ce n’est pas 6,7% de taux de croissance qui a été réalisé par le gouvernement sur initiative et sous la direction du président de la République en 2017. Mais c’est 7,1% de taux de croissance du PIB (Produit Intérieur Brut) qui a été finalement réalisé » a aussitôt indiqué le Chef du gouvernement, qui s’exprimait lors de la 17e édition du Forum, du premier emploi initié par le MEDS (Mouvement des Entreprises Du Sénégal).

Dans la suite de son élocution le PM continue sur l’affaire Idrissa Seck « il faut que la jeunesse se méfie des spécialistes du découragement national. Ces personnes qui font le tour du pays, l’insulte à la bouche, qu’est-ce que ces personnes ont eu à faire dans ce pays qu’on compare ? La critique est facile, l’action est difficile. Des troubadours de droite comme de gauche, sont des spécialistes de l’incantation du verbe et du découragement ».

Le chef du Gouvernement, confie qu’il n’ose pas dire des gros mots à l’endroit des bénéficiaires de la CMU (Couverture Maladie Universelle) qui sont des milliers de sénégalais qui ont aujourd’hui accès aux soins grâce à la CMU.

« Si BBY est minoritaire, eux ils sont dans la minorité de la minorité »

 Mahammad Boun Abdallah Dionne comme pour répondre à Mamadou Ndoye de la ligue démocratique ; qui dans un entretien avec le journal Enquête disait que « Benno Bok Yaakaar ne suffit plus à Macky pour gagner en 2019 », frappe fort avec juste quelques mots.

« Il y’a un ancien ministre qu’on a écouté, qui ne représente rien du tout dans ce pays, qui n’est qu’un spécialiste des scissions-recompositions. A chaque fois qu’on les voit dans un ensemble, ils se rangent pour casser cet ensemble et repartir dans l’opposition. A croire qu’ils sont condamnés à être dans l’opposition ».

Selon le PM, ceux sont ces mêmes personnes qui essaient de mettre en mal le Président Macky Sall et Benno Bok Yaakaar.

La rédaction