Incendie des Parcelles Assainies : Leurs 5 enfants enterrés à Yoff, « Karbala » retourne en prison, son épouse à l’hôpital

Dakarmidi -Dakarmidi – Des pleurs, des cris, des visages tristes, gagnés par l’émotion, un père fort au regard marquant, tel était le décor aujourd’hui lors de l’enterrement des cinq enfants décédés lors de l’incendie des parcelles assainies U17, un drame que le Sénégal n’oubliera jamais de sitôt. Astou Diaz, Fama Diaz, Ma Nabou Diaz, Bébé Ndèye Diaz et Gorgui Kader Diaz, reposent désormais aux cimetières Bahiya de Yoff.

Ousseynou Diaz, « Karballa », a, pour la dernière fois, regardé ses « trésors » qu’il avait de plus cher dans sa vie. Des regards d’adieu, avec un coeur meurtri, pour ses enfants arrachés à son affection et qui partent à la fleur de l’âge, tous ensembles comme une bougie pleine de lumière éteinte par un fin vent. Ousseynou, à la suite de l’enterrement, a quitté « Bahiya » laissant derrière lui, son fils et ses quatre (4) filles.

Karballa était bien entouré par ses amis, les autorités administratives et locales mais aussi de l’administration pénitentiaire de Thiès. Il a par la suite, rejoint la maison mortuaire sise à l’Unité 17 des parcelles assainies. Ousseynou Diaz a marqué l’assistance de par sa sympathie, devant sa belle-famille. Il a fait montre de dignité, la prison nous apprend aussi à renforcer notre foi en Dieu, en toute circonstance.

Du côté de la mère des cinq victimes, c’était tout le contraire de « Karballa ». L’instinct maternel est passé par là. On pourra tous comprendre la peine d’une maman qui voit tous ses enfants disparaître comme une fumée dans le ciel en une nuit. Ndoumbé Dieye était internée à l’hôpital depuis la tragédie des Diaz. Elle était chez les blouses blanches pour un suivi psychologique vu le degré du malheur, qui a touché, en haut lieu, même les plus insensibles.

La maman de ces bouts de bois de Dieu, a été autorisée à prendre part aux obsèques. Le mal s’est aggravé quand elle vit les hommes revenir du cimetière, certaine qu’ils les avaient mis sous terre. Elle venait de réaliser que ses trésors, étaient partis à jamais.

Ndoumbé Dieye inconsolable, a encore été conduite à l’hôpital, Karbala à la Mac de Thiés, une image, mille questions, un silence, on imagine comment seront les prochains jours pour ce couple que la mort a rendu orphelin, de par son plus simple appareil.

Puisse le Seigneur Tout Puissant les assister et les aider à surpasser cet épisode si douloureux

La rédaction