Farba Senghor en exclusivité sur Dakarmidi après son exclusion du PDS : « Karim Wade est le malheur du Pds… je ne ferai pas de recours, je vais réfléchir sur mon avenir sans renier l’héritage de Wade… »

Dakarmidi – C’est un Farba Senghor détendu que Dakarmidi a pu joindre quelques heures après la diffusion de l’information de son exclusion du parti démocratique sénégalais (Pds). Le désormais ex responsable du Pds, membre de la première heure de la formation de l’ancien président de la République, dit accueillir la nouvelle avec beaucoup de sérénité. Au téléphone de Dakarmidi, il a remercié « le Tout Puissant qui a fait valoir sa volonté », Me Abdoulaye Wade et son épouse Viviane avec qui, il a loyalement cheminé pendant de très longues années.

Mais le très remuant Farba s’est empressé de fermer ce registre pour ouvrir une page plus sombre de son propos où, il s’attaque virulemment à Karim Wade. Il dira que Wade fils est le malheur du Sénégal et du parti démocratique sénégalais. « Depuis qu’il a commencé à mettre la main sur le parti en 2009, il a créé des soucis au parti en tentant à chaque fois d’écarter les collaborateurs compétents de son père au détriment de gens incapables, qui ne partagent pas la vision de Me Wade, venus à la dernière minute pour tout accaparer », dénonce l’ancien ministre. Farba Senghor ajoutera que Karim Wade a ainsi agi pour l’affaiblir parce qu’il sait que « je détiens les stratégies du parti et que mes rapports avec les militants à la base sont inébranlables ».

A l’en croire, son exclusion du Pds relève d’un complot ourdi depuis Doha par Karim Wade qui, dira-t-il, est obnubilé par le pouvoir : « Karim Wade est aveuglé par le pouvoir, c’est pourquoi il a exclu les dignes fils du Pds en laissant de côté ceux qui ont créé leurs mouvements », a encore pesté Farba qui en veut terriblement à Wade fils.

Mais que le candidat du Pds à la présidentielle de 2019 se mette à l’aise, car Farba Senghor contrairement à ceux qui ont vécu le même sort que lui et qui ont essayé de faire la tête de mule, ne va pas courir après un recours, il dit accepter tout et regarde désormais devant lui. «Je ne ferai pas d’appel, je ne ferai pas de recours, « je vais réfléchir sur mon avenir sans renier l’héritage de Wade fait savoir l’un des tous nouveaux électrons libres de la scène politique sénégalaise. Farba Senghor n’a pas voulu dans le chaud décider de ce qu’il fera demain, mais est sûr de travailler dans le sens de préserver l’héritage de Abdoulaye Wade avec les personnes qui y croient vraiment…

La Rédaction