Condoléances « réchauffées », transhumance déguisée, Bamba Fall – Macky Sall – Khalifa Sall : le film d’un deal politique

Dakarmidi – Idrissa Seck a sculpté Mahammad Boun Abdallah Dionne, en marotte maniée à fond par Macky Sall. Et le PM a confirmé cette thèse d’ailleurs en des termes beaucoup moins orthodoxes, devant Thierno Alassane Sall, le rebelle, lors du séjour des dirigeants de Total à Dakar, « je suis le Baye Fall du Président, koumou nekhoul ….. »

Les propos du commissaire Sadio ressurgissent encore en cogitant sur ces formes d’attitude plus ou moins désolante et qui font réfléchir tous les sénégalais épris de justice, d’égalité et qui rêvent d’un autre Sénégal sans Macky Sall.

Bamba Fall a encore pleuré son oncle maternel Khadim Mbaye, décédé le 09 janvier dernier, sous les ovations de ses sympathisants. Une cérémonie de deuil à l’allure d’un meeting politique, face au PM dépêché en urgence par son patron, ce dernier, qui cherche à tout prix à décrocher un second mandat en 2019. L’affaire Khalifa Sall doit connaître rapidement une issue, avant que le processus de liquidation d’Idrissa Seck ne soit mis en branle par le « Macky ». Dionne était accompagné entre autres par le DC du Président, Me Oumar Youm, devinez la suite ….

Le maire de la Médina a fait un changement de discours surprenant, imitant ainsi le cours du dollar dans ses différents taux de change, et cette fois-ci, pour lancer un message, à l’allure d’un film au scripte maîtrisé, à Macky Sall. La transhumance a multiples facettes, les modèles sont exposés comme dans un musée d’art, in fine, Macky Sall préfère d’ailleurs un soutien indirect qu’une dissolution dans son parti l’Alliance pour la République (APR).

Khalifa Sall sera certes condamné, mais ne retournera pas en prison, et son fauteuil de maire de la ville ne lui sera pas non plus retiré, au profit d’une délégation spéciale. Mais cependant, il ne sera pas candidat à la présidentielle de 2019 (nous y reviendrons en détails). Un autre et nouveau protocole de Rebeuss est-il né?

Bamba Fall a laissé échappé un bout de phrase qu’il ne fallait pas sortir, et ce, sans se rendre compte qu’il allait commettre une grosse bourde « je confie Khalifa à Macky Sall », un crime comme un deal, de surcroît politique, ne sont jamais parfaits. Autre acte qui aura trahi une autre personne dans l’assistance, le PM place sa main dans sa poche de veste sort un petit carnet et un stylo pour noter les doléances de Bamba Fall, avec précision et attention, un geste de simulation flagrante. De qui se moque-t-on?

Dans les jours à venir, Macky Sall fera probablement des concessions, avec un petit réajustement du gouvernement, où quelques postes de ministres vont être attribués aux nouveaux transhumants. Bamba Fall l’a aussi signalé, « au-delà de nos convictions idéologiques, nous restons à la disposition du Chef de l’Etat et de notre pays ». Qui est trahi dans cette déclaration?

Alors, faisons comme Bamba Fall, disons ensemble au PM de beaucoup prier pour Khalifa Sall …. à suivre

La rédaction

PARTAGER
Article précédent15 Fevrier 2018
Article suivant15 Fevrier 2018