Mondial 2018: derrière la ferveur nationale croate, la colère des supporters

Dakarmidi – Tous les Croates ne se réjouissent pas de l’épopée victorieuse de leur équipe nationale, qualifiée pour la finale de la Coupe du monde. Certains voient d’un mauvais œil les scandales de corruption qui minent la fédération.

« C’est tellement beau ! C’est le miracle de tous les miracles ! La Croatie est en finale de la Coupe du monde ! », s’est écrié le commentateur de la télévision d’État, Drago Cosic, à la fin du match, mercredi 11 juillet. « Bravo ! Tout le monde devrait se réjouir (…), les ‘Flamboyants’ de Dalic décrochent le plus grand succès de l’histoire du football croate », commentait le quotidien Sportske Novosti sur son site Internet après la qualification de l’équipe de l’équipe croate pour la finale du Mondial 2018 (2-1 face à l’Angleterre).

Dans ce pays de 4,1 millions d’habitants, « la ferveur est monstrueuse jusque sur la côte dalmate [sud du pays, NDLR] », confirme Alban Traquet, grand reporter à L’Équipe et spécialiste des Balkans, à France 24, « au point de faire oublier l’important scandale de corruption qui entache le football croate ». Avant d’ajouter : « Mais il reste malgré tout en toile de fond ».

En effet, de nombreux supporters nourrissent une certaine aversion envers l’équipe croate, mais aussi, et surtout, envers le très controversé Zdravko Mamic, ancien président du Dinamo Zagreb et agent de plusieurs joueurs de la sélection. Considéré depuis des années comme le véritable patron du football croate, il a été reconnu coupable de détournement de fonds lors de transferts de joueurs, notamment celui de l’incontournable capitaine de l’équipe, Luka Modric, transféré vers le club britannique de Tottenham en 2008, et celui du défenseur Dejan Lovren, recruté par l’Olympique lyonnais en 2010.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom