‘ Les Mauritaniens sont passés par la porte habituelle. Ce que l’on a décidé le jour du match on aurait pu le faire à leur arrivée à l’aéroport de Dakar ‘ Abdoulaye Diaw

Dans un entretien avec le quotidien Stades, le chroniqueur de la RFM regrette une négligence partie de quelque part impactant sur toute une organisation.
« Les Mauritaniens sont passés par la porte habituelle. Ce que l’on a décidé le jour du match on aurait pu le faire à leur arrivée à l’aéroport de Dakar. Alors cela veut dire que, sur le plan sanitaire, rien n’a été fait… », constate Abdoulaye Diaw.
Le journaliste dédouane tout de même la fédération sénégalaise de football, en estimant que c’est au départ qu’il faut aller chercher la faute.
« Avant que l’équipe mauritanienne n’arrive à Dakar, elle est partie de quelque part. Je ne sais pas où est qu’ils ont pris l’avion mais c’est de là-bas qu’il fallait vérifier. Donc le match aurait du être annulé depuis Nouakchott», conclut M. Diaw.