Thiès; Des étudiants saccagent le siège du Crous-T et emportent 2 millions

Dakarmidi – Des étudiants de l’Université de Thiès ont saccagé hier, mercredi 25 avril 2018, le siège du Centre régional des oeuvres universitaires et sociales de Thiès (Crous-T).

Apres avoir séquestré des agents, ils sont allés à l’agence comptable, ont défoncé la porte du bureau du gestionnaire et emporté 2 millions de Fcfa et des tickets de restauration. Installé depuis le 13 avril dernier, Moustapha Gueye directeur du Crous-T, avait reçu les menaces d’un groupe d’étudiants identifiés comme des membres de l’amicale de l’Ufr/Set.

Selon l’obs, ils lui promettaient l’enfer. En point de presse Moustapha Gueye, renseigne que ses détracteurs lui reprochent d’avoir politiser « son institution », avec un recrutement massif de militant de l’alliance pour la République (Apr), natifs de son fief, Diourbel. Ils avaient sollicité une subvention que le rectorat a refusé. « J’ai amené avec moi des agents de Diourbel. Mais il y’a des thiessois et des dakarois qui travaillent au Crous-T. Tout ce qu’ils ont dit est erroné » confit-il.

Précisant que le Crous-T n’appartient pas exclusivement à la ville de Thiès et que tous les sénégalais sont appelés à y travailler. « Mieux, le maire de Thiès-Est, Pape Diop, qui est du parti Rewmi, est venu me soumettre des cas, me faisant le remarque que le Crous-T appartient à tous les sénégalais » rappelle t-il. « Quand il y’a des problèmes, il faut se mettre autour d’une table pour discuter. A la veille de mon installation, un étudiant est venu me demander une subvention  pour des préparatifs. J’ai remis le courrier à la rectrice de l’Université de Thies. Compte tenu des difficultés budgétaires, ils ont estimé que le Rectorat ne pouvait décaisser une subvention au profit des étudiants » confie t-il.

D’apres lui, l’étudiant mécontent de cette décision, lui a envoyé des messages d’insultes et de menaces. Ils ont saccagé le restaurant du campus de l’hôtel du rail. Moustapha Gueye accuse le président de l’Ufr/Set e’t ses amis de semer la terreur dans les différents campus et au siège du Crous-T. Le gérant du restaurant du campus a porté plainte contre ces étudiants.

La rédaction