Reunion au Palais sur le cas Khalifa: L’UMS condamne les propos du journaliste Pape Alé Niang

Dakarmidi – L’Union des magistrats sénégalais (UMS) est en colère contre le journaliste Pape Alé Niang de la 2stv et du site Dakarmatin. Cela fait suite à sa déclaration sur le dossier de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar. Selon lui, l’UMS a fait l’objet d’une réunion au palais de la République, marquée par la présence de plusieurs autorités du pays. Et cela bien, avant l’incrimination du maire de Dakar, Khalifa Sall.

Dans un communiqué de presse diffusé hier, vendredi 15 décembre et signé par le bureau de l’organisation, l’UMS reproche au journaliste d’avoir cité dans une chronique du 13 décembre 2017 « plusieurs personnes, dont des magistrats ». Pape Alé Niang les accuse «d’avoir, à l’occasion d’une réunion tenue au palais de la République, planifié l’arrestation, l’inculpation et le jugement de Monsieur Khalifa Ababcar Sall ». Le communiqué souligne que « les magistrats interpellés ont tous formellement démenti avoir pris part à une telle rencontre »

En ce sens, l’UMS  « condamne fermement de tels propos qui, non seulement portent gravement atteinte à l’honorabilité des magistrats, mais contribuent à jeter le discrédit sur l’institution judiciaire tout entière » . Avant de rappeler que « la justice est le socle de l’Etat de droit et que nul à intérêt à la fragiliser », non sans inviter tous « à la sérénité ainsi qu’au sens des responsabilités »

Pour rappel, les noms qui figurent sur la liste de Pape Alé Niang sont le président Macky Sall, le Doyen des juges Massamba Sall, procureur Bassirou Gueye, le juge Maguette Diop, Joseph Antoine Dione, agent judiciaire de l’Etat, Malik Lamotte, Demba Kandji Lansana Diaby, procureur général Gallo Sire Diagne, président chambre d’accusation Cheikh Tidiane Coulibaly, président Cour Suprême, Mamadou Badio Camara, Omar Youm et un journaliste.

La Rédaction