Penda Mbow interpelle la police pour faire la lumière sur les enlèvements et meurtres d’enfants

Dakarmidi – Penda Mbow, professeur d’histoire à l’université Cheikh Anta Diop, s’est prononcée sur l’actualité, marquée par les enlèvements et les meurtres d’enfants, tout en rejetant la thèse des sacrifices humains. C’était hier, 21 mars 2018, lors d’un atelier de son mouvement citoyen pour une remise de matériel et logistiques aux collectivités locales.

D’apres la professeur d’histoire seule la police pourra éclairer la lanterne sur ces faits. « J’ai deux préoccupations par rapport à cette situation. On veut peut être créer une psychose dans ce pays, tout simplement pour décourager les sénégalais, ça c’est une premiére hypothèse » dit-elle. « La deuxième explication, qui peut être tout à fait plausible, je me dis: est ce qu’on a pas affaire à un trafic d’organes, parce qu’autrement des sacrifices humains, une espèce de synchronisation de tueries d’enfants à différents endroits parfois doublés de viols », ajoute Mde Mbow.

Selon Mde Mbow, il faut profiter de ces meurtres  répétés d’enfants pour mener une réflexion sur le devenir du Sénégal. « Je ne suis pas d’accord qu’il s’agit de sacrifices humains. Il faut qu’on nous dise pourquoi on veut créer une psychose » répète t-elle.

Revenant sur l’atelier de remise de matériel et de logistique de base des espaces, Penda Mbow déclare: nous sommes réunis pour remettre du matériel aux maires de certaines collectivités locales qui se situent dans les régions de Louga Saint Louis Matam. Ce matériel est destiné aux populations surtout les jeunes et les femmes pour leur permettre d’avoir accès à Internet ».

Avec l’obs

La rédaction