Entrée en vigueur du permis à points: Les moniteurs d’auto-écoles soutiennent le gouvernement

Dakarmidi – Mouhamed Gueye, président de l’AMEAES, encourage le gouvernement dans sa volonté de mettre sur pieds le permis à points. Il s’exprimait lors du lancement officiel de la semaine nationale des moniteurs des auto-écoles.

La premiére édition  de la semaine nationale des moniteurs et employés des auto-écoles qui a pour thème: « Les auto-écoles: premiers maillons de la sécurité routière » a été une manière pour l’association d’apporter sa contribution à la lutte menée par le gouvernement contre les accidents de la route. C’est dans ce sens que Mouhamed Gueye a en a profité pour encourager le gouvernement à instaure le permis à point.

« Le permis à point à beaucoup de bienfaits par rapport à l’amélioration de la sécurité routière » a t-il soutenu. A l’en croire, il est très « dissuasif et s’il entre en vigueur les conducteurs prendront les mesures qu’il faut pour ne pas perdre leur permis et pour certains, pour ne pas perdre leur travail ». Très convaincu de l’efficacité du permis à points, il a souligné que « même s’il est drastique, il permettra de réduire les accidents pas simplement pour les professionnels mais pour tous les conducteurs ».

Le directeur des transports venu représenter le ministre des Infrastructures, Abdoulaye Daouda Diallo a affirmé que, « les accidents de la route constituent le plus grand fléau des temps modernes et l’Organisation mondiale de la santé a affirmé, dans son rapport que plus de 2 millions de personnes meurent chaque année dans les accidents de la route dans le monde ». Ce qui fait selon lui, « des accidents de la route, la premiére cause de mortalité chez les jeunes après le Sida ».

Il a indiqué en outre que le Sénégal « a enregistré ces trois dernières années plus de 4500 accidents de la route avec plus de 600 personnes qui meurent tous les ans ». Selon lui, il s’agit d’une situation intolérable et il urge d’agir en prenant des initiatives qui permettront d’améliorer le système de traitement des données des accidents qui sont la base des décisions politiques.

« Face à ce fléau, le gouvernement a pris des mesures importantes comme la généralisation du renouvellement des moyens de transport dans tous les segments y compris le parc de véhicules des auto-écoles » soutient-il dans les lignes de l’As.

La rédaction