Au moins à trois reprises, Gérard Sénac a manqué de respect au président Macky Sall

Le comportement indifférent et condescendant de Gérard Sénac à l’égard des Sénégalais s’explique: il n’a aucun respect pour nos compatriotes, pas même pour le premier d’entre eux, le président de la République, Macky Sall.

Il a eu, à l’égard de ce dernier, à l’occasion d’un Forum organisé par le patronat marocain sur l’investissement, une attitude inadmissible. Alors que le président de tous les Sénégalais entrait dans la salle bondée, il l’a publiquement apostrophé, comme s’ils avaient gardé les vaches ensemble: « Macky, ça va ? ». Tous ceux qui ont entendu cette maladresse ont été scandalisés, a appris Yerimpost. Sénac se serait-il permis d’interpeller publiquement Emmanuel Macron de la sorte ? Même s’il avait joué aux billes avec lui, il n’aurait pu l’appeler que « M. le président » en public.

A l’occasion de la mise en circulation du second tronçon de l’autoroute de Diamniadio à Mbour (à Sindia en réalité, autre tricherie d’Eiffage), Gérard Sénac a fixé un tarif usurier de péage sans consultation des autorités de notre pays. Cette attitude a horripilé Macky Sall qui s’en est ouvert à certains de ses ministres, avant de convoquer Gérard Sénac pour lui dire ses vérités devant témoin. Ce qui n’a pas empêché le gérant de l’autoroute de s’en tenir presque au prix de départ qu’il avait annoncé.

Enfin, Gérard Sénac, sur un projet-phare de Macky Sall, a osé faire savoir que le TER ne doit pas arriver jusqu’à l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd), pour ne pas faire baisser la rentabilité de son autoroute. Ce manque de respect est d’autant plus total que ce même Sénac était intervenu pour réclamer qu’un pont ne soit pas érigé à hauteur du rond-point de Cambérène, toujours au nom de ses intérêts propres.

A moins à ces trois reprises, Gérard Sénac a manqué de respect au président Macky Sall.

yerimpost