LES QUOTIDIENS RENDENT HOMMAGE À SERIGNE PAPA MALICK SY

Les quotidiens reçus vendredi à l’APS rendent hommage au porte-parole du Khalife général des tidianes, Serigne Papa Malick Sy, décédé jeudi à Dakar à l’âge de 80 ans.
’’Rappel à Dieu de Serigne Pape Malick Sy, Tivaouane touchée au cœur’’, affiche Enquête à sa Une.
’’Décédé hier, à son domicile de Dakar, le porte-parole du khalife général des tidianes, Serigne Pape Malick Sy, a été inhumé au mausolée de son +maître+ et aîné Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Makhtoum, dans l’après-midi, en présence d’une foule immense. La disparition +brutale+ de cet homme +généreux, éloquent+ et dotée d’une humilité +sans faille+, est considérée comme une perte pour toute la Ummah islamique. Les Sénégalais de tout bord ont tenu à rendre un dernier hommage à la +voix+ de Tivaouane+, écrit le journal.
Pour La Tribune, ‘’Tivaouane (est) sans voix’’. ‘’Tivaouane a perdu. La Khadara Malickya a perdu. Les musulmans du Sénégal ont perdu. Le monde musulman tout court a perdu. Nos parents de l’Église ont perdu. Le rappel à Dieu de Serigne Pape Malick Sy a surpris plus d’un car, personne ne s’y attendait’’, lit-on dans le journal.
’’Cinq jours seulement après le décès de Tafsir Sakho, il rejoint l’au-delà laissant des fidèles abattus par la tristesse. Porte-parole de Tivaouane, Serigne Pape Malick Sy est la voix de l’éloquence et la parole de la pédagogie. Homme de parole, il n’a jamais fait partie de ceux qui bégaient des doigts lorsqu’il se mettait à pointer l’horizon de l’éducation positive, de l’humilité, de la sagesse, du pardon, du partage, de la générosité’’, écrit Tribune.
Parlant des ‘’derniers instants de la voix de Tivaouane’’, L’As rappelle ‘’lors du dernier Gamou Abrar 2020, Serigne Pape Malick Sy avait disserté sur le sens de la mort pour dire, en citant un guide religieux, que +la mort n’existe pas. C’est le processus de réintégration qui permet à l’homme de rejoindre le monde spirituel+. Il a par ailleurs toujours exhorté les talibés à prendre toujours en compte ce rendez-vous immanquable avec la grande Faucheuse’’. ‘’On n’a que peu de vie, il faut la vivre agréablement, mais tout en l’organisant conformément aux préceptes de l’Islam’’, disait-il à une autre occasion.
Selon le quotidien Source A, il y avait comme une sorte d’éclipse solaire à Dakar à l’annonce de la mort de Serigne Papa Malick Sy. ‘’Même le soleil n’a pas dérogé à la règle. En effet, visiblement marqué par le voyage au ciel de Serigne Pape Malick Sy, porte-parole de la Confrérie tidjane, les rayons solaires n’ont pas brillé, hier, au-dessus de Dakar’’, écrit la publication.
’’Endeuillé, également, le soleil s’est éclipsé, ce jeudi. Normal ! Car c’est un énième coup dur pour la Ummah, en général, et la Communauté musulmane du Sénégal, en particulier. En effet, après les rappels à Dieu successifs de Serigne Cheikh Tidiane Sy, Al Makhtoum et de Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, respectivement khalifes de Tivaouane, c’est au tour de Serigne Pape Malick Sy d’être rappelé aux côtés du Seigneur, dans la nuit de ce jeudi, des suites d’une maladie. Il était le porte-parole de Serigne Babacar Sy Mansour et cadet de la famille du premier Khalife de El Hadj Malick Sy, Seydi Khalifa Aboubacar Sy (Rta)’’, dit le journal.
Selon Sud Quotidien, ‘’Pape Malick Sy était un guide éclairé et élégant’’.
Le journal relaie une série de réactions à l’annonce de sa dispartition. ‘’Je rends hommage à un homme exceptionnel…’’ (Macky Sall) ; ‘’Le Sénégal vient de perdre un homme d’une grande dimension spirituelle’’ (Idrissa Seck) ; ‘’Pape Malick était un intellectuel, éloquent et charismatique’’ (Abdoul Mbaye) ; ‘’Il fut une figure magnifique d’un Islam moderne, tolérant et ouvert’’ (Aminata Touré).
Sur le front de l’épidémie de la Coid-19, Source A souligne que ‘’Le Sénégal (est) toujours en zone rouge’’.
‘’Le pays est toujours en proie à une hausse fulgurante des cas positifs. Rien que dans le bilan d’hier, 104 nouvelles personnes sont contaminées par le virus. A cela, s’ajoute la liste macabre qui ne cesse de s’accroître. La preuve, hier, il a été dénombré un nouveau décès, lié à la pandémie, portant à 94 morts, le nombre total. Pour les cas graves internés dans les Services de réanimation, la courbe reste maintenue à 24 patients’’, écrit le journal.
Le Témoin revient sur la reprise des cours et parle de ’’second essai réussi pour le gouvernement’’.
‘’Une rentrée globalement réussie malgré les réserves des syndicats alors que le ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla, a affiché partout sa +satisfaction par rapport à la belle reprise de l’école+, syndicalistes d’enseignants et enseignants, chefs d’établissements scolaires et élèves, bien qu’ayant répondu à l’appel du gouvernement, notent pourtant des couacs dans l’organisation et la disponibilité de matériels sanitaires. Ils pointent aussi l’absence d’eau dans certaines écoles où il n’y a pas d’eau…’’, écrit le journal.
C’est une ‘’rentrée à double vitesse’’ que Sud Quotidien schématise ainsi : ‘’Dakar assure sa rentrée ; A Ziguinchor, Une rentrée +mouillée+ par la pluie ; Kolda, Une reprise, les pieds dans l’eau’’.
Dans un entretien avec le quotidien L’As, Modou Diagne Fada, directeur général de la Sonacos déclare : ‘’Il n’y a jamais eu de relations conflictuelles entre Macky Sall et moi’’.

Laisser un commentaire