L’ÉDUCATION ET DIVERS AUTRES SUJETS À LA UNE

Divers sujets font le menu des quotidiens parvenus samedi à l’APS, parmi lesquels plusieurs points portant sur la question de l’enseignement et de la formation.

Le journal Le Quotidien, par exemple, revient sur l’option annoncée de l’Etat d’orienter tous les nouveaux bacheliers dans les universités publiques, une décision « à saluer », selon le quotidien.
« C’est l’avis des responsables du SAES et du SUDES/ESR qui demandent à l’Etat de finaliser les chantiers en cours et de recruter un nombre suffisant d’enseignants pour accompagner cette mesure », ajoute le journal.
Cette question est en lien avec les difficultés rencontrées par l’Etat pour le paiement des frais de formation des étudiants orientés dans les établissements privés supérieur, ce qui a amené les autorités à décider de réorienter les mêmes étudiants vers les structures publiques.
« Au début, il s’agit d’une mesure provisoire prise en 2013 pour orienter les étudiants, le temps de réaliser des infrastructures pour leur accueil », explique Libération revenant sur cette option première de l’Etat d’orienter dans la privé les étudiants qui n’ont été retenus dans les universités publiques.
« Mais depuis cette année jusqu’au 30 juillet 2019, un montant de 45.564.932.500 CFA a été payé aux établissements supérieurs privés », avance le quotidien Libération.

Il ajoute qu’alors que ces structures d’enseignement privé « réclament des arriérés, l’Etat a décidé d’y voir plus clair, avant de passer à la caisse, en actionnant l’Inspection générale des finances (IGF) », ajoute-t-il.
Un autre sujet brûlant du secteur de l’enseignement concerne la situation de l’institution Sainte Jeanne d’Arc, un établissement privé catholique de Dakar dont la volonté est d’interdire à ses élèves le port du voile islamique au sein de l’établissement.
« +Persécution, discrimination, atteinte à la foi+ » à Jeanne d’Arc », affiche le quotidien Vox Populi, selon lequel parents et élèves voilés « dénoncent une +torture psychologique+ » et annoncent une plainte, ajoute Walfquotidien.
« Les parents servent une sommation interpellative à la direction de l’école (Sainte Jeanne d’Arc) », précise le quotidien L’As. « Vers une issue judiciaire », renchérit Enquête.
Pour le reste, Walfquotidien annonce une « marche inédite » d’anciens détenus pour protester contre les conditions d’incarcération au Sénégal, un sujet également évoqué par Enquête, qui parle d’une « marche pour +humaniser les prisons+ ».
Au sujet du statut de l’opposition, L’Observateur fait état d’une « polémique à 2 milliards », suite à la dernière sortie de l’opposant Mamadou Lamine Diallo accusant le président Macky Sall « d’avoir proposé deux milliards de francs CFA à une certaine opposition pour noyer le débat sur le pétrole et le gaz ».
L’opposant et ancien Premier ministre Abdoul Mbaye, sur le même sujet et sur d’autres, propose ses recettes dans les colonnes de Sud Quotidien, recettes qui concernent les inondations dans les grandes villes, la question du statut de l’opposition ou encore les contrats miniers avec les Turcs, mais aussi la récurrence des accidents de la route.
Cela semble bien tomber puisque le président Sall « veut plus d’efficacité », si l’on en croit le Soleil. Dans cette perspective, le chef de l’Etat préside depuis vendredi un séminaire gouvernemental de deux jours dont le but est de « renforcer l’activité gouvernementale ».
Cette initiative devrait également permettre au président de la République et à ses collaborateurs « de dégager des axes majeurs pour un gouvernement pragmatique en mesure de répondre aux attentes du peuple sénégalais », selon Le Soleil.