LE RENOUVELLEMENT DU BUREAU DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE EN UNE

L’éviction de Moustapha Cissé Lô du bureau de l’Assemblée nationale et la question de l’accès des femmes au foncier sont les principaux sujets au menu des quotidiens reçus jeudi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).
L’Assemblée nationale a élu un nouveau bureau, ce mercredi, à l’ouverture de la première session ordinaire unique 2020-2021, le député Abdou Mbow devient le 1er vice-président de l’institution, remplaçant à ce poste Moustapha Cissé Lô.
’’Ejecté de son poste de 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Cissé Lô au fond de l’abîme », titre Le Témoin qui écrit : « La descente aux enfers se poursuit pour le député Moustapha Cissé Lô. Exclu de l’Alliance pour la République (APR), lâché par l’Assemblée nationale, renvoyé de son groupe parlementaire, El Pistoléro a subi, hier, l’estocade, en étant éjecté de son poste de 1er vice-président de l’Assemblée nationale au profit de Abdou Mbow…’’.
’’Cissé Lô, par ici la sortie ! », s’exclame Lii quotidien qui estime que c’est « une situation qui ne surprend guère, si l’on se fie aux évènements qui ont récemment émaillé la scène politique ». Le journal rappelle qu’au mois de juillet, Moustapha Cissé Lô « avait fait déferler une énorme vagues d’injures’’ sur des camarades de son parti, ce qui lui avait valu une exclusion de l’APR.
’’C’est fini avec El Pistoléro. Pionnier dans la formation de l’APR (…), Moustapha Cissé Lô n’est plus en odeur de sainteté avec le Palais. Le tonitruant député qui a secoué le pays avec des insultes et insanités graves est désormais à la périphérie du pouvoir’’, a commenté Kritik.
Le Quotidien fait usage de jeu de mots et affiche en Une : « L’APR évacue Lô ».

Dans le quotidien Source A, Moustapha Cissé Lô réagit. « Je pense que le président a estimé qu’il y a le poids de l’âge qui me pèse. Je soutiens ceux qui ont été choisis par le chef de l’Etat que je remercie ».

Il ajoute : « Je suis dans le parti (APR). Je suis dans le groupe parlementaire. Je n’ai pas encore vu une notification qui peut me faire dire le contraire. Donc, je respecte les consignes du parti. Je ne regrette rien (….) ».
S’intéressant à l’ouverture de la session parlementaire, Sud Quotidien note que le président Moustapha Niasse ’’tape sur la table’’ au sujet des ’’requêtes intempestives+’’ adressées à l’Assemblée nationale.
’’L’Assemblée nationale sait ce qu’elle doit faire, elle le fera quand elle devra le faire et personne ne lui dictera ce qu’elle fait et ce qu’elle doit faire. Nous faisons ce que nous faisons, nous savons ce que nous devons faire, nous le faisons correctement », déclare son président, dans des propos rapportés par Sud.
Pour Waa Grand-Place, « Niasse solde ses comptes avec les Sénégalais ». « Noir de colère, Niasse contre-attaque » au sujet des « critiques et attaques contre l’Assemblée nationale », relève Vox Populi.
Enquête présente un dossier consacré à l’accès au foncier et affiche en Une : « La loi des hommes ». Le journal qui parle de « règne sans partage des hommes » écrit : « Héritage, délibérations des collectivités territoriales, défaut de moyens financiers, les obstacles pour accéder au foncier chez les femmes sont multiples. Pourtant, ces dernières constituent l’écrasante majorité de la main-d’œuvre agricole au Sénégal ».
L’As estime que les femmes sont « ostracisées » en matière d’accès au foncier. Le journal souligne que la journée internationale de la femme rurale est célébrée ce jeudi.
Le Soleil s’intéresse au Fonds vert climat et annonce 50 milliards de francs Cfa pour l’électrification solaire de 1000 villages.

Laisser un commentaire