LE PLAN D’URGENCE CONTRE LES INONDATIONS À LA UNE

 Les journaux commentent, pour leur livraison de mercredi, le plan d’urgence de 10 milliards de francs CFA annoncé la veille par le président de la République pour venir en aide aux victimes des inondations.
Sud Quotidien veut que soit publié ‘’un bilan des 767 milliards de francs CFA du Plan national décennal de lutte contre les inondations, lancé en 2012’’. Il soutient mordicus qu’il n’y aura pas de ‘’bilan de exhaustif et détaillé’’ du plan gouvernemental destiné à éradiquer les inondations.
‘’Réagissant aux dégâts causés par les fortes pluies tombées dans le pays, samedi dernier, Macky Sall se dédouane et accuse les changements climatiques’’, écrit Le Témoin Quotidien.
Il fait allusion à cette phrase du chef de l’Etat, qui a prononcé un discours à la suite d’une réunion consacrée aux inondations : ‘’Nous sommes dans le cadre du dérèglement climatique, qui est un phénomène mondial, global, qui fait que nous aurons (…) des inondations [ou] des sécheresses.’’
Le Soleil fait état d’‘’aides d’urgence exceptionnelles du couple présidentiel [destinées] aux populations impactées par les inondations’’.
Tribune déduit du discours du président de la République que ‘’les coupables sont à chercher entre le dérèglement climatique et le comportement des Sénégalais’’.
Kritik’ semble être satisfait de l’aide annoncée par le chef de l’Etat en estimant que ‘’solidarité, compassion, aide et assistance sont les plus grandes attentes des citoyens sinistrés’’. ‘’Une meilleure gestion de l’argent du contribuable aiderait à atténuer la colère des [sinistrés]’’, ajoute-t-il.
‘’Du baume au cœur de ceux qui souffrent’’, écrit-il, expliquant que 7 milliards seront octroyés aux services techniques impliqués dans la lutte contre les intempéries, 3 milliards aux sinistrés, à quoi s’ajoute une assistance fournie par l’épouse du chef de l’Etat aux victimes des inondations.
‘’Marième Faye Sall est allée offrir aux 16 communes de Pikine 24 motopompes, 16.000 litres de carburant, 50 tonnes de riz, 5.000 litres d’huile et 25 tonnes de sucre’’.
‘’La première dame fait merveille dans le département de Pikine’’, lit-on dans le même journal, selon lequel l’épouse du chef de l’Etat était dans ce département de la région de Dakar, ‘’où ses actions humanitaires ont fait tache d’huile’’.
Lii Quotidien semble se livrer à la caricature. ‘’Sept milliards (…) dans les eaux, 3 milliards aux sinistrés’’, écrit-il, faisant allusion aux montants alloués aux services techniques chargés de venir en aide aux victimes et l’aide financière destinée à ces derniers.
‘’Macky [Sall] dit tout sauf l’essentiel’’, lit-on dans Source A, qui déplore qu’il n’y ait eu, venant du président de la République, ‘’aucune explication concernant 750 milliards de francs CFA [alloués au] plan décennal de lutte contre les inondations’’.
‘’Mobilisation des gouverneurs, des préfets, des sapeurs-pompiers, et de l’armée au besoin’’, rapporte EnQuête, ajoutant que Macky Sall a annoncé ‘’un nouveau schéma de financement du plan décennal de lutte contre les inondations’’.
Il relaye la réaction du coordonnateur du Forum civil, la section sénégalaise de l’ONG Transparency International, lequel soutient que ‘’les structures étatiques ont failli dans la gestion des inondations’’.
L’As regarde dans le rétroviseur en affirmant que ‘’Juste après son arrivée au pouvoir en 2012, le président Macky Sall avait fait supprimer le Sénat pour lutter efficacement contre les inondations’’. ‘’Mais huit ans après, poursuit-il, le problème reste entier.’’
‘’Macky [Sall] se jette à l’eau’’ en annonçant un ‘’plan d’urgence’’ de 10 milliards de francs CFA, affirme Le Quotidien, ajoutant que le chef de l’Etat ‘’a salué l’efficacité des ouvrages’’ d’assainissement construits pour endiguer les inondations.
WalfQuotidien affirme que la ‘’colère’’ des sinistrés ‘’s’exprime virtuellement dans les réseaux sociaux, et concrètement sur le terrain’’.