LE CORONAVIRUS PRÉOCCUPE TOUJOURS LES JOURNAUX

L’actualité liée au coronavirus continue de préoccuper les journaux parvenus lundi à l’Agence de presse sénégalaise. Les publications semblant se partager les rôles au regard des différents angles de traitement.
L’AS quotidien tente par exemple de percer ‘’les secrets des délibérations de la Force-Covid-19’’, un fonds spécial devant être doté de mille milliards lancé par le chef de l’Etat pour faire face à la pandémie du coronavirus et à ses effets au Sénégal.
S’intéressant par exemple à un comité interministériel de monitoring (…), le journal évoque notamment les urgences et autres questions que les autorités sont appelées à gérer.
‘’L’occasion a été saisie par le ministre des Finances et du Budget pour détailler son plan de mobilisation des ressources estimées précisément à 1 367 milliards FCFA pour faire face aux effets de la Covid-19’’, fait savoir le journal non sans annoncer que l’hôtel Ngor Diarama et une clinique privée située à Cambérène seront transformés en sites de traitement.
Le journal agite dans le même temps l’idée de la relance de la production de chloroquine par la firme Medis.
De son côté, Source A, revient sur les chiffres de la maladie et souligne que la ‘’pandémie prend l’ascenseur’’.
‘’Les cas testés positifs au Coronavirus ont pris l’ascenseur, au Sénégal. La preuve, entre samedi et dimanche, 23 nouveaux cas positifs ont été enregistrés. Résultat : le bilan total à la date d’hier s’établit à 142 cas testés positifs, dont 27 guéris et 115 patients encore sous traitement, entre l’hôpital de Fann, Diamniadio, Touba, Thiès et Ziguinchor’’, fait valoir la publication dans ses colonnes.
Selon le journal, ces malades sont composés de cas importés, de cas contacts et de cas issus de la transmission communautaire. ‘’Mais comme pour calmer les plus paniqués, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, et ses Services ont annoncé la guérison de 16 patients hospitalisés’’, indique le quotidien.
Pendant ce temps, Enquête met le focus sur le manque de matériel de protection, évoquant ‘’un casse-tête mondial.
‘’Bien loin d’être une problématique nationale, le manque criant d’outils de protection pour le personnel soignant inquiète le monde entier. Chaque pays essaie de trouver la bonne formule’’, relève le journal.
‘’Depuis le début de la pandémie, l’insuffisance de ces objets essentiels à la lutte contre le virus ne cesse d’inquiéter le corps médical à l’échelle mondiale. Sur le continent africain, le nombre de personnes atteintes de Covid-19 est certes faible, mais, encore une fois, l’aide extérieure pèse lourd sur la balance. Au Sénégal, pour l’heure, l’approvisionnement des personnels de santé repose sur les dons récoltés çà et là’’, croit savoir le journal Enquête.
La publication en veut certainement pour preuve le fait que la Chine ait ouvert le bal après une demande du gouvernement sénégalais à travers des entreprises telles que le groupe BGI.
‘’Le week-end dernier, le don du fondateur du groupe Alibaba a été réceptionné par le ministère du Tourisme (100 000 masques, 1 000 combinaisons de protection à usage médical, 1 000 écrans faciaux et 20 000 kits de test’’, fait remarquer le quotidien.
Pendant ce temps, Sud Quotidien met l’accent sur la partie législative de la croisade nationale contre le Covid-19, assurant que Macky Sall ‘’actionne l’assemblée nationale’’. La publication y voit une accélération de la cadence dans la guerre contre la pandémie du coronavirus.
‘’Après l’état d’urgence assorti d’un couvre-feu nocturne (de 20h à 6h du matin) déclaré lundi dernier, le parlement a été saisi d’un projet de loi habilitant le président de la république à prendre, par ordonnances, des mesures relevant du domaine de la loi pour faire face à la pandémie de Covid-19’’, informe le journal.
Pour sa part, Walf Quotidien continue encore d’épiloguer sur les audiences tous azimuts du chef de l’Etat accordées à des acteurs politiques, activistes, et leaders religieux et de la société civile au lendemain de la proclamation de l’état d’urgence.
Le journal pointe une fausse note en insistant notamment sur le fait que le président de la République, Macky Sall, outre sa personne, avait fini par exposer le Palais et le Sénégal au danger de l’épidémie du Covid-19.
La Tribune, de son côté s’inscrit déjà dans l’anticipation d’un relèvement du niveau de lutte contre le coronavirus.
‘’Malgré les mesures prises par les autorités, les cas de coronavirus continuent d’augmenter. Chaque jour de nouveaux cas sont détectés et à ce jour le Sénégal en est à 142. Vu la vitesse avec laquelle le virus se répand, il convient d’anticiper avant que la situation ne prenne des proportions incontrôlables. Nos dirigeants devraient prendre les devants pour ne pas être pris au dépourvu’’, recommande le journal.