L’ANNULATION DU GAMOU DE TIVAOUANE ET LES ‘’REGRETS’’ DE L’APR EN UNE

 La décision du Khalife général des tidianes d’annuler l’édition 2020 du Gamou de Tivaouane, en raison de la Covid-19, et les « regrets » de l’Alliance pour la République (APR) à la suite de la diffusion de propos considérés comme un appel à la violence, dont Aliou Dembourou Sow, l’un de ses députés, est l’auteur, sont largement commentés par les quotidiens reçus mercredi à l’APS.
’’Tivaouane renonce au Gamou….’’, selon Vox Populi. ‘’Le Khalife général des tidianes se fonde sur les enseignements du Prophète pour justifier l’annulation du 119e mawlid. Serigne Babacar Sy Mansour recommande aux fidèles de célébrer le gamou chez eux dans l’intimité familiale’’, écrit le journal.
Le Khalife général des tidianes a annoncé mardi l’annulation de l’édition 2020 du Gamou, en raison de la Covid-19, invitant ainsi les fidèles à le célébrer « dans l’intimité ».
Le Mawlid ou Gamou, prévu fin octobre, est un évènement religieux commémorant l’anniversaire de la naissance du prophète Mouhammed (PSL). Au Sénégal, la ville de Tivouane (ouest), sous l’égide de la famille Sy, est un des principaux foyers de convergence des fidèles à cette occasion.
« Devant la persistance de la pandémie liée à la Covid-19 dans notre pays et dans le monde entier, (…) le Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour a jugé utile et salutaire d’inviter les fidèles à célébrer le mawlid de cette année dans leur intimité », a déclaré son porte-parole, Serigne Mbaye Sy Abdou.
Vox Populi souligne toutefois que Serigne Moustapha Sy, guide des Moustarchidines ’’prend le contre-pied du Khalife »’ en annonçant la célébration du Gamou au champ de courses.
’’Tivaouane ne célèbre pas le Gamou 2020’’ à cause de la pandémie de Covid-19, selon Le Témoin qui relève que les Moustarchidines ’’vont investir les champs de course de Tivaouane’’ pour célébrer le Mawlid.
’’Le Khalife général des tidianes décrète la non-célébration du Mawlid ; le guide des Moustarchidines déchire sa fatwa’’, selon le quotidien Source A qui titre : ‘’Tivaouane scie son unité’’.
L’As note que ‘’Tivaouane renonce à l’organisation du mawlid 2020’’ à cause de ‘’la persistance de la Covid-19’’.
Parlant de la célébration du Mawlid, Lii quotidien affiche en Une : ’’Le Khalife annule, les Moustarchidines frondent’’.
Sud Quotidien note ’’un Gamou à deux vitesses à Tivaouane’’. En effet, si le Khalife général des tidianes a décidé d’annuler la célébration du Mawlid, les moustarchidines, sous la conduite de Serigne Moustapha Sy, vont célébrer l’évènement comme d’habitude au champ de courses à Tivaouane, souligne Sud.
Walfadjri constate que les tidianes ‘’sont divisés’’ dans la célébration du Mawlid. ‘’Tivaouane et la famille omarienne décrètent l’annulation. Les moustarchidines, la famille Ndiéguène et Médina Baye chantent +Oui+’’, écrit Walf.
Le Quotidien relève ‘’des voix discordantes’’ au sujet de l’organisation du Gamou. ’’Tivaouane maintient son confinement ; les moustarchidines, la famille Ndiéguène et Médina Baye célèbrent le Mawlid’’, écrit le journal.
Les « regrets » de l’Alliance pour la République (APR) à la suite de la diffusion de propos considérés comme un appel à la violence, dont Aliou Dembourou Sow, l’un de ses députés est l’auteur, sont largement commentés par les quotidiens.
’’Dans une déclaration largement diffusée sur les réseaux sociaux, notre camarade Aliou Dembourou Sow a tenu des propos inacceptables et inopportuns. L’Alliance pour la République tient à exprimer ses regrets », déclare le porte-parole de l’APR, Seydou Guèye, dans un communiqué reçu à l’APS.
« L’APR se démarque de tout propos et de toute démarche aux antipodes de la ligne du parti clairement exprimée à maintes reprises par le président du parti et par nos différentes instances », ajoute M. Guèye.
La formation politique dirigée par le président de la République « appelle [ses] responsables et militants à éviter les débats stériles et à rester mobilisés derrière (…) le président Sall, pour un Sénégal tourné vers l’émergence, avec une société solidaire ».
Aliou Dembourou Sow est présenté comme l’auteur d’une invitation à recourir à la violence pour défendre la candidature de Macky Sall à la prochaine élection présidentielle, au cas où ses adversaires voudraient l’empêcher de se présenter.
’’Propos ethnicistes du propos Aliou Dembourou Sow, la majorité condamne’’, affiche en Une Le Soleil.
’’Les machettes du 3e mandat, Aliou Dembourou Sow, seul au monde’’, selon Enquête qui souligne que ‘’l’APR se démarque des propos du député qui sont aux +antipodes de la ligne du parti+’’.
Selon Le Témoin, ’’Macky Sall lâche Aliou Dembourou Sow’’. ‘’Le député de Ranérou ne pourrait guère compter sur le soutien du président de la République (….)’’, dit le journal.
Libération parle de ‘’sale temps pour Aliou Dembourou Sow’’. L’Alliance pour la République (APR) ‘’se démarque et dénonce (ses) propos +inacceptables+’’.