LA PRESSE COMMENTE LA PASSE D’ARMES ENTRE LES MAGISTRATS DIA ET KANE

Les quotidiens dakarois ont choisi de mettre en avant ce samedi la réplique du président de la Cour d’appel de Kaolack, Ousmane Kane, aux accusations du magistrat Yaya Amadou Dia.
‘’Accusé de corruption’’ par ce dernier, M. Kane ‘’qui, jusqu’ici, a gardé secrète sa réponse l’a divulguée, ce vendredi dans la presse. Dans sa lettre (…), le Premier président de la Cour d’appel de Kaolack, démissionnaire de l’Union des magistrats du Sénégal (UMS), a balayé d’un revers de la main les accusations de son collègue’’.
‘’Ousmane sort sa Kane’’, titre le journal, soulignant qu’il conteste les accusations dont il fait l’objet ‘’par rapport à l’affaire du nommé Khalifa Thaindoum que le président Dia l’accuse d’avoir fait libérer, puis d’avoir nommé fournisseur de la Cour’’.
Et si l’on en croit Sud Quotidien, le Premier président de la Cour d’appel de Kaolack ne s’est pas seulement contenté de récuser les accusations de son collègue. ‘’Le président Kane charge le juge Dia’’, titre le journal selon lequel il ’’n’a pas été du tout tendre avec son collègue’’ et a même ‘’qualifié sa sortie d’ignominie’’.
Vox Populi relève cependant que si le juge Ousmane Kane s’est blanchi, il a en revanche ‘’avoué avoir reçu un terrain du maire de Kahone’’. Le journal regrette au passage que ‘’le linge sale de la magistrature continue de se laver sur la place publique’’.
‘’Explosion à la barre des accusations’’, écrit en manchette Tribune. Le journal indique que selon le président Ousmane Kane, Yaya Amadou Dia ‘’n’a jamais de sa vie posé les yeux sur les dossiers dont il parle’’.
Cette ‘’guerre au sommet entre Ousmane Kane et Yaya Amadou Dia’’ ne semble guère être du goût du quotidien Enquête selon qui ‘’la magistrature va mal’’. Le journal affirme que ‘’le garde des Sceaux est attendu pour arbitrer dans ce dossier explosif, sur sa table depuis 4 mois’’.
Les quotidiens dakarois s’intéressent par ailleurs à la mésaventure vécue par certains candidats au Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE) à cause des inondations qui se sont produites dans la banlieue dakaroise, à cause des fortes pluies de ces derniers jours. ‘’Candidats au CFEE et examinateurs pataugent’’, relève Enquête, tandis que Le Quotidien constate que ‘’les candidats cogitent les pieds dans l’eau’’.
Ce dernier journal se fait par ailleurs l’écho de la réaction de la Convergence des cadres républicains après la parution du livre de l’ancien ministre Thierno Alassane Sall ‘’Le protocole de l’Elysée : confidences d’un ancien ministre sénégalais du pétrole’’. Selon le journal, cette structure du parti au pouvoir ‘’a ‘’été sans protocole’’ avec l’auteur.
Vox Populi parle quant à lui de ‘’riposte massive des cadres de l’APR’’, relevant que l’ancien ministre est ‘’peint sous les traits d’un homme condescendant, rageur et très versatile’’.
WalfQuotidien consacre une large page à ce livre, en plongeant ses lecteurs ’’dans les coulisses de la +gouvernance+ vertueuse’’. Le journal révèle que l’auteur ‘’est revenu, sans surprise sur l’affaire Frank Timis en dévoilant plusieurs aspects nouveaux de ce scandale qui restera dans les annales de la gestion des ressources naturelles du pays’’.
Le Soleil consacre un dossier aux différents masques en Casamance. Le journal informe par ailleurs que le chef de l’Etat, Macky Sall, a ‘’présidé, vendredi, deux réunions consacrées aux secteurs de l’énergie et des transports aériens’’. Des rencontres qui, selon le quotidien national, ‘’s’inscrivent toutes dans le cadre de la relance de l’économie nationale’’.

Au chapitre international, L’Observateur informe que ‘’Dakar [est] parmi les destinations probables’’ de l’ex-président malien Ibrahim Boubacar Kéita’’, dont le régime a été emporté par un coup d’Etat, mardi dernier. Le journal précise néanmoins que le ministère des Affaires étrangères a fait savoir qu’il n’avait reçu aucune demande officielle dans ce sens.