LA BARRE DES 1000 CAS DE COVID-19 À LA UNE

Deux mois après la notification du premier cas de coronavirus au Sénégal, la presse met en exergue, samedi, la propagation de la maladie qui a déjà affecté plus de 1000 personnes.
Le ministère sénégalais de la Santé a annoncé vendredi une contamination record de 91 personnes au Covid-19 en une journée, faisant atteindre au pays 1024 cas de la maladie à coronavirus depuis le 2 mars.
Deux mois après l’apparition du premier cas de Covid-19, ‘’en plein dans le 1000 !’’, s’exclame à sa Une Walfadjri qui souligne que ‘’malgré les nombreuses actions menées par les autorités en charge de la santé (….), le coronavirus (…) continue de se propager au Sénégal’’.
Le Quotidien parle du ‘’défilé du Covid’’ avec plus de 1000 cas en deux mois. ‘’Deux mois après l’apparition du Covid-19 au Sénégal, la chaîne de transmission n’est pas rompue malgré les mesures restrictives mises en place par les autorités dont l’efficacité semble être remise en cause par certains experts. En tout cas, hier, on a dépassé la barre des 1000 cas positifs’’.
‘’Le virus refuse de nous quitter’’, affiche à la Une La Tribune.
Deux mois après la notification du premier cas au Sénégal, Libération présente les chiffres de la maladie : ‘’sur 1024 cas recensés depuis le 2 mars, les 627 proviennent de la région de Dakar ; la tranche d’âge 25-34 ans est la plus atteinte’’.
Avec plus de 1024 cas dont 91 recensés uniquement pour la journée du 1er mai, fête du travail, Source A lance avec un brin d’humour : ‘’Covid-19 a travaillé, encore travaillé et beaucoup travaillé’’.
Le quotidien L’As signale qu’un gendarme de la garde présidentielle a été testé positif et ses collègues mis en quarantaine. Le journal met en exergue ‘’les nouvelles mesures phares’’ du préfet de Dakar pour contenir la propagation du coronavirus dans la capitale.
Désormais, les marchés sont ouverts lundi, mercredi et vendredi pour la vente de produits alimentaires, mardi et jeudi pour la vente de produits non alimentaires. Les samedi et dimanche sont consacrés au nettoiement et à la désinfection.
Le Soleil annonce que l’Etat ‘’corse les sanctions’’ contre la violation de l’interdiction du transport interurbain tandis que l’Armée va augmenter ses effectifs pour venir en renfort à la Police et à la Gendarmerie.
Vox Populi s’intéresse à la réouverture des classes, le 2 juin, et titre : ‘’les enseignants dubitatifs, les parents d’élèves sceptiques’’. Dans le journal, un syndicaliste déclare : ‘’Il faut choisir entre la vie sans école ou la mort avec l’école’’.