DIVERS SUJETS AU MENU DES QUOTIDIENS

Les quotidiens reçus mercredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS) abordent divers sujets se rapportant à la téléphonie mobile, à la pandémie de Covid-19, à la justice populaire, entre autres.
Grand-Place parle de ‘’guerre’’ dans la téléphonie mobile au Sénégal et souligne que ‘’depuis le 12 juillet, l’ARTP a infligé une astreinte journalière de 2% sur son chiffre d’affaires à Saga Africa Holding, promoteur du réseau Free’’. ‘’Une décision tombée suite au refus de ce dernier d’exécuter la convention commerciale qui le lie à Sirius Telecom, promoteur de la téléphonie mobile Promobile’’, ajoute la publication.
Dans cette ‘’guerre’’ entre opérateurs de téléphonie mobile, le quotidien Kritik estime que l’ARTP ‘’perd le réseau’’.
‘’Censée être l’autorité de référence et acteur déterminant du développement de l’économie numérique dans notre pays, l’ARTP assiste impuissante à une guerre entre opérateurs, le plus souvent sur le dos des consommateurs’’, déplore le journal.
‘’Entre le bras de fer entre Free et Promobile, malgré les recommandations de l’agence de régulation et la hausse unilatérale des prix par Orange qui sort de sa réserve la clientèle, le gendarme des télécoms reste un spectateur qui semble avoir perdu le réseau’’, écrit Kritik.
Concernant la hausse des tarifs illimix, Walfadjri relève que l’opérateur Orange ‘’explique sans convaincre’’. ‘’La Sonatel se défend d’avoir augmenté ses tarifs sur les offres illimix. Son directeur général affirme que contrairement à ce qui se dit sur les réseaux sociaux, la nouvelle formule constitue une baisse tarifaire’’, rapporte Walf.
Source A plonge dans la renégociation ‘’aux forceps’’ du contrat de l’autoroute à péage et explique ‘’ce qui a perdu’’ Eiffage, le concessionnaire. Alors qu’au départ ‘’les prévisions, en termes de fréquentation journalière de l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio, étaient de l’ordre de 30 000 à 50 000 voitures, à l’arrivée, ces chiffres sont largement dépassés. Car en moyenne, 90 000 voitures empruntent quotidiennement cet axe routier’’, souligne le journal.
Enquête s’inquiète de l’augmentation des cas de décès liés à la Covid-19 et note que le Sénégal est ‘’dans l’impasse’’. ‘’Trois patients sont morts hier de la Covid-19, alourdissant ainsi un bilan déjà inquiétant. L’augmentation des cas corrélée à une stratégie déficiente entraine de plus en plus de décès’’, selon le journal.
Au même moment, Le Quotidien signale que ‘’débordés par un afflux de malades, la Mauritanie et la Gambie ont officiellement demandé l’aide du Sénégal qui est aussi englué dans les mêmes problèmes’’.
‘’Contrairement à ces deux pays, il dispose de ressources humaines qualifiées et expérimentées et un système de dépistage crédible dont Banjul et Nouakchott sont dépourvues pendant que la contamination continue’’, écrit le journal.
Le Soleil s’intéresse à la protection civile et annonce que l’Etat a installé 350 paratonnerres en 2020.
L’Observateur déplore ‘’la recrudescence de la justice populaire’’. ‘’Les marchands ambulants de Keur Massar qui exigent réparation, les supposés talibés de Serigne Moustapha Sy qui se vengent… Quand les citoyens prennent en charge la force de la justice, l’Etat perd ses prérogatives’’, souligne L’Obs qui parle de ‘’justice par la force’’.
Sud Quotidien s’intéresse aux prochaines élections locales et annonce que ‘’la bataille de Dakar’’ aura lieu. ‘’Remporter la bataille de Dakar ! C’est ce challenge presque titanesque que la mouvance présidentielle doit relever au soir de la tenue des élections locales prévues au plus tard le 21 mars 2021’’, écrit Sud.
Selon le journal, ‘’de toute évidence, le chef de l’Etat Macky Sall ne peut plus supporter les défaites successives de son camp dans la capitale sénégalaise (…)’’.