Mouhamadou Araby Niass: “Certains politiciens infestent la place publique de contre-valeurs”

Dakarmidi  – L’imam Ratib de la grande mosquée de Léona Niassène de Kaolack, Mouhamadou Araby Niass dénonce le comportement de certains responsables politiques qui passent leur temps à se chamailler pendant cette période de pandémie.

Loi…

” Il est venu le temps de rappeler qu’aucune Sénégalaise ou Sénégalais n’est au-dessus des lois et règles qui nous unissent. Toutes les religions célestes n’ont été révélées que pour installer, préserver et/ou restaurer l’ordre divin sur terre, un ordre bouleversé par les humains. Les Prophètes n’avaient pour mission que de rappeler”, dit l’imam Ratib de la grande mosquée de Léona Niassène de Kaolack, Mouhamadou Araby Niass.

L’Islam…

D’après Mouhamadou Araby Niass, l’Islam qui nous concerne, en tant que musulman, est une religion mais aussi un État, un ensemble de culte mais aussi de cultures, un système de vie qui a pour objectif d’adorer le divin mais aussi de respecter et de faire respecter l’humain.

Politiciens véreux…

Pour lui, certains politiciens véreux et de premier rang malheureusement, infestent la place publique par des contre-valeurs qui les caractérisent. Au lieu de servir de référence à la valeureuse jeunesse qui les a mis là où ils sont et de se battre pour mériter leur élection de faveur, ils préfèrent se servir et nous servir des insultes.

Ingratitude…

L’imam Ratib de la grande mosquée de Léona Niassène de Kaolack interpelle le Président de la République, de même que l’ensemble des élu(es) ainsi que tous les Sénégalais responsables, surtout les politiciens de ne point confondre méritants et militants. Et lorsque l’ingratitude gagne du terrain et que la reconnaissance en perde, quand la richesse matérielle se substitue aux valeurs humaines et humanistes, quand l’humain se substitue au divin, des sanctions pour certains et épreuves pour d’autres nous hantent et nous harcèlent (Maladies incurables, psychose générale et généralisée, famines et disettes, pauvreté matérielle et avidité spirituelle,…etc.).