Pour escroquerie et usurpation d’identité : La belle de nuit A. Camara écope de six mois de prison ferme

Dakarmidi – Née en 1992 et domiciliée à Ouest-Foire, A. Camara exerce le plus vieux métier au monde. Mais, elle ne l’assume pas. Elle se cachait derrière l’identité de la femme mariée, N.D, établie en France pour appâter sa clientèle sur Facebook. C’est ainsi qu’elle a été démasquée  par le frère de sa victime, qui a découvert à sa grande surprise la supercherie avant de saisir Dame justice.

« C’est la personne que j’avais payé pour qu’elle me fasse une publication qui a usé des photos de ma victime. Car, je ne suis pas instruite et je ne voulais pas que ma famille sache que je me prostitue. Lorsque son frère m’a joint au téléphone, je lui avais même présenté des excuses. Etant donné que je ne savais pas qu’elle était mariée. En plus, je croyais qu’elle était américaine », a expliqué la travailleuse du sexe, mère d’un enfant.

En effet, malgré ses regrets, le parquet qui a fustigé son comportement, a requis un an d’emprisonnement, dont six mois ferme contre elle. « Les faits sont graves. Le mariage de sa victime peut voler en éclats à tout moment.

Car, elle a terni son image sur le réseau social qui est très suivi dans le seul but de se protéger », a martelé le maître des poursuites.

Il sera suivi par la défense qui a sollicité une application bienveillante de la loi. Rendant sa décision, le juge a condamné la prévenue à six mois d’emprisonnement ferme.