Le message émou­vant de Brigitte Macron à ses élèves après son mariage

Dakarmidi – Avant de s’enfuir au bras d’Emma­nuel Macron, Brigitte Auzière ensei­gnait dans un lycée d’Amiens. A son départ, ses élèves ont créé une page Face­book à son honneur. Elle, leur a répondu de façon atten­tion­née.

Dans quelques semaines, Brigitte Macron devien­dra peut-être Première dame de la Répu­blique. Il y a quelques années encore, elle ensei­gnait pour­tant dans un établis­se­ment scolaire d’Amiens et portait encore le nom de famille de son époux de l’époque, Auzière. Au lycée La Provi­dence, la profes­seure de français et de latin est adorée par ses élèves.

Ceux qui n’ont pas la chance de l’avoir en cours, se rendent à l’atelier théâtre qu’elle anime. « Elle faisait partie de ces profs marquants comme on en rencontre peu durant sa scola­rité, explique l’une de ses anciennes élèves au média belge Rtbf. Avec une auto­rité natu­relle, un charisme indé­niable, mais aussi un côté mater­nel: tout le monde l’adorait! ». Puis voilà que courant 2008, madame la profes­seure quitte ses attaches et part vivre à Paris.

Attris­tés par le départ de leur profes­seure, plusieurs élèves du lycée d’Amiens décident alors de créer une page Face­book en son honneur. Ils y publient des messages à sa gloire et postent même quelques clichés immor­ta­li­sés durant les cours de madame Auzière. « Bon qui motive Brigitte pour qu’elle s’inscrive sur Face­book? Il faut bien qu’elle voit ce que l’on fait pour elle! », lance alors l’une des parti­ci­pantes au groupe. Peu de temps après, un message est publié. Brigitte Auzière en personne vient remer­cier ses élèves.

« Merci de vos témoi­gnages qui me touchent profon­dé­ment, chacun d’entre vous m’a permis d’évoluer et souvent de me récon­ci­lier avec le monde« . Puis vient le moment où elle annonce la grande nouvelle à ses élèves:  »Je suis rema­riée depuis le mois d’octobre avec Emma­nuel Macron« . Elle prend ensuite le temps de préci­ser conti­nuer à ensei­gner dans un établis­se­ment pari­sien et inscrit même son adresse mail person­nelle afin que ses élèves puissent rester en contact avec elle. »

Cette femme a su nous faire aimer une matière qui a toujours été boudée par les élèves grâce à son éter­nelle spon­ta­néité et sa gentillesse! Vive Brigitte! », commente quelques jours plus tard l’un d’entre eux. Brigitte Macron, c’est désor­mais son nom, n’arrê­tera fina­le­ment de travailler dans l’éduca­tion natio­nale que le jour où son mari entrera en poli­tique. A peine cinq ans plus tard, elle est sur le point de reprendre du service, cette fois-ci, en tant que Première dame.

Gala