La politique made in Sénégal : « moutt ba mboott » (Par Papa Makhtar Diallo)

Dakarmidi – Il est fascinant et parfois même inquiétant de voir sans arrêt à quel point les gens faisant partie de la race des seigneurs, les beaux démocrates,  les brillants intellectuels, les grands politiciens…, en tout cas les plus « ouverts d’esprits  » sont en réalité les pires des démagogues, les prophètes de la pensée unique.

Hier quand on posait des questions sur la gestion actuelle du pouvoir, les passations des marchés publics, les conditions de détentions des prisonniers, l’intervention sélective de la loi, la corruption, l’insécurité …,
ils disaient de nous que de bonnes choses,  de ce point de vue nous etions des anges
Mais  aujourd’hui, que nous avons commencé à poser  des questions légitimes et audibles sur nous, notre façon de faire et d’agir, nous voilà accusés de tous les noms oiseaux par les mêmes  qui, dans un passé très récent  nous jeter des fleurs…

De l’ange nous sommes devenus des démons.

C’est assez  inquiétant le besoin de certaines personnes de tout catégoriser.

Et d’autres parmi cette classe politique de l’opposition qui n’a rien de classe se permet de nous donner des leçons et des indications. D’après eux, nous nous sommes trompés  de cible, et  que notre adversaire est au palais.
Voilà une réflexion réductrice et simpliste qui en dit beaucoup sur le raisonnement débile de ces brillants intellectuels, ces grands politiciens.

Contrairement à eux,  nous, notre adversaire est partout et ce n’est pas un homme mais un c’est un système.
En effet nous nous battons pour des principes et défendons des valeurs et pour cela;
Nous disons a nos pairs qu’ il n’y a ni à demander la permission, ni à s’excuser de vivre et de penser librement.
A ceux qui veulent des citoyens, soumis, nous répondons qu’ils se trompent de société.
Nous parlerons debout, nous affirmerons debout, et nous nous engagerons debout!  Contre tous les injustes, les corrompus, les corrupteurs,  les manipulateurs et les menteurs aux indignations sélectives. 
Pour notre dignité, celle de notre peuple, et même pour celle des indignes qui veulent nous faire taire.

C’est triste et au fond déplorable et surtout peu honorable mais c’est la politique  made in Sénégal.
Il est tres difficile de defendre des principes,  car souvent les principes que nous exprimons et défendons laissent à penser que nous sommes contre des gens, mais pour nous il n’a et ne sera jamais question de nous en prendre a des personnes pour cible,  seulement dans nos combats de principes certaines personnes peuvent etre visé car elles sont la conséquence  mais jamais la cause ils ne sont et ne seront jamais nos cibles…

Papa Makhtar Diallo, activiste, auteur, president du mouvement citoyen les « indignés » du Sénégal
77420-34-89