Ceux qui ont assassiné  » Manko  » n’ont aucune leçon d’unité de l’opposition à donner à  » Ndawi Askan Wi  » (Par Guy Marius Sagna)

Dakarmidi – 1 des 3 raisons de la création de Manko c’était de lutter pour un processus électoral transparent, fiable… Sur l’autel d’une tentative aussi vaine que stérile de transformation de Manko en Coalition électorale ils ont assassiné le cadre unitaire et démocratique de l’opposition. C’est qui Ils ? C’est tous ceux qui ont anti démocratiquement arraché et mis dans la dénomination de leur Coalition électorale une partie de la dénomination du Front  » Manko Wattu Senegaal « . Résultat des courses nous avons perdu un cadre dont nous avons cruellement besoin aujourd’hui. Résultat des courses: méfiance et suspicion légitimes.

A qui la faute ? A ceux qui ont trahi la confiance de ceux qui sont venus adhérer à Manko malgré qu’ils savaient les risques d’un tel choix. Alors que les mandataires du front du NON avaient décidé d’aller devant l’assemblée le 06 juillet, la Coalition Gagnante a fait banda à part pour appeler à une mobilisation devant l’assemblée. Nous y étions. J’ai été arrêté ce jour-là avec 4 autres jeunes de la Coalition Gagnante de Thiès (3 de l’UJTL et 1 de Bokk Giss-Giss). Voilà que là encore la Coalition Gagnante fait un appel pour une manifestation le mardi. Je rappelle enfin que lors de la marche de Manko réprimée par Macky le 14 octobre 2016, une partie de l’opposition avait forcé le barrage à la RTS. Et ce qui devait arriver arriva.

J’ai été arrêté ce jour avec d’autres camarades de Manko dont mon plus que frère Daouda Gueye de Pikine. Comment peut-on vivre tout cela et accepter sans concertation, ni consultation de répondre à un appel d’une composante de l’opposition face à un pouvoir qui n’attend que la première occasion pour réprimer, reporter les élections, ou enfermer des leaders? Nous respectons trop les sénégalais, les électeurs et nos camarades pour les mener à l’aventure. Oui pour la résistance.

Mais pour une résistance concertée, démocratique, sérieuse, respectueuse des différentes parties, respectueuse de la parole donnée, dans l’intérêt du peuple sénégalais. Non à des unités de façade au service d’agendas inavoués de certains sans aucun rapport avec les aspirations des sénégalais.

Nous refusons que Macky Sall, après avoir privé le peuple du Sénégal pendant 5 ans d’emploi, de sécurité, de santé, d’éducation…veuille aujourd’hui priver les électeurs sénégalais de la possibilité de sanctionner sa politique et l’assemblée nationale croupion et complice.
La lutte continue.
Le peuple vaincra.
Guy Marius Sagna Directeur de campagne de la Coalition Ndawi Askan Wi/Alternative du peuple avec Ousmane Sonko comme tête de liste