Occupation illégale de la voie publique (Par Masseck Seck)

Dakarmidi – C’est si anodin que cela passe inaperçu à force de le voir chaque jour à chaque ruelle de Dakar. Du fait de la cupiditè des agents qui sont chargè de la gestion du foncier à vouloir gagner encore plus d’espace quitte à amènager des ruelles si ètroites qur trois personnes aurait du mal à s’aligner sans se bousculer. Encore plus de parcelles à vendre moins d’espace pour lea rues. Des centaines d’impasses dans la capitales.

Comme cette ruelle combiens d’automobilistes barrent la rue le temps d’une nuit ou toute une journée pensant qu’ils sont dans leur droit de stationner devant leur habitations. Pourtant dans chaque plan de maison il ètait prèvu un garage qui va en dèfinitif servir soit pour un commerce soit à louer ou comme un grenier si ce n’est la chambre du gardien. On trouve alors lègitime de barrer la route certains même font des pavèes qui ne respectent aucune règle d’urbanisme pour davantage se prèvaloir de cet espace additionnel qui n’est pas le leur. Combiens de mètemres avons nous droit à partir de la limite de la maison? Que prevoit la mairie pour cette occupation anarchique?

Sur certaines maison qui sont en face de routes ils occupent carrèment le trottoir et be laissent même pas un centimétre pour les piètons. Le trottoir devient un garage et les piètons sont obligès de descendre sur la route au risque de se faire renverser. Combiens d’enfants sont morts ou blessès parcequ’ils sortaient en courant d’une maison ou couraient derriére un ballon alors que le chauffeur n’a pu avoir le temps de freiner parceque son champ de vision est obstruépar une voiture mal stationnèe.

A chaque fois que je suis confrontè à ce genre de situation je refuse de faire machine arrière quitte à sonner de porte en porte pour faire dèplacer celle qui s’est mal garè. Dans ce désordre il y’a minimum de bon sens. Celui qui trouve une file de voiture d’un côtè de la rue doit s’aligner de ce côtè, ne pas se garer de l’autre côtè que s’il y’a suffisamment de place pour faire passer un camion. Faire autre chose est un acte d’ègoisme dont les consèquences pourraient ne sont pas prèvisibles. Imaginez une incendie ou une femme qui doit accoucher au milieu de la nuit, le temps de faire un dètour pour les pompiers ou un taxi pourrait être vital. La probabilitè elle est minime mais reste dans les possibilitès alors c’est à prèvoir. Penser aux autres dans chacun nos gestes.