Indépendance totale de la justice: Macron ne veut pas lâcher le morceau.

Dakarmidi –  Depuis le Président De Gaule, c’est devenu une coutume pour les chefs de l’exécutif français ; au moins une fois durant le mandat, le Président de la République doit assister à l’audience de rentrée de la cour de cassation. C’est ce lundi 15 qu’Emmanuel Macron s’est acquitté de ce service en présence de 600 hauts magistrats.

Emmanuel Macron a attaqué direct pour dire ce qu’il voulait faire en matière de réformes judiciaires. Il a émis son vœu de supprimer la cour de justice de la République. Une juridiction créée depuis 1993 qui se charge de juger les membres du gouvernement. Le chef de l’exécutif français est d’avis qu’il faut se départir de cette juridiction d’exception afin d’apporter une réponse pénale réelle et ferme aux membres du gouvernement.

Dans son discours on peut également retenir la volonté de maintenir cette tradition française qui veut que les magistrats soient nommés par le garde des sceaux. Un moyen essentiel pour porter la politique pénale du gouvernement et sur ce Macron est partant pour un alignement des conditions de nominations internes des magistrats du parquet avec ceux du siège.  Dans son discours Macron a expliqué que : « la nouvelle organisation judiciaire ne devrait pas mener à la fermeture de tribunaux ».

La Rédaction