Gilets jaunes : 354 interpellations à Paris, 127 personnes placées en garde à vue

Dakarmidi- La France se prépare samedi à une quatrième journée de manifestations des Gilets jaunes, redoutant de nouvelles violences, notamment à Paris en partie barricadée, où des forces de l’ordre sont mobilisées en nombre depuis l’aube. Partout dans l’Hexagone, des mesures de sécurité exceptionnelles ont été décrétées, notamment à Paris. Quelque 89.000 membres des forces de l’ordre seront mobilisés, dont 8.000 dans la capitale. a Paris, les grands magasins, des restaurants et des monuments sont fermés. Tout comme de nombreuses stations de métro et de RER.

Premiers tirs de gaz lacrymogènes près des Champs-Elysées
Vers 10h30, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes rue Arsène Houssaye, adjacente aux Champs-Elysées.

Déjà plus de 350 interpellations, 127 personnes en garde à vue

Quelque 354 personnes avaient été interpellées samedi à Paris à 10h10 et 127 personnes étaient en garde à vue après le début de la mobilisation à haut risque des « gilets jaunes », a indiqué la préfecture de police.

Les autorités qui craignent de voir se reproduire dans Paris les scènes d’émeutes urbaines ont renforcé les contrôles dans les gares et pratiquent la fouille systématique aux abords des lieux de manifestation.

Le dispositif de sécurité a fuité sur Internet

Une partie du dispositif de sécurité des forces de police prévu pour faire face à la mobilisation attendue des Gilets jaunes a fuité sur internet, a confirmé samedi à l’AFP la préfecture de police. « Une note de service de la DSPAP (Direction de la sécurité et de proximité de l’agglomération) relative au dispositif a été divulguée sur internet. Il s’agit d’une note technique qui fait l’objet d’une large diffusion », a précisé cette source.

Cette note ne concerne « qu’une partie du dispositif, en l’occurrence les équipes les plus légères et les plus mobiles qui ont vocation à rayonner rapidement sur l’ensemble du territoire ». « Il a été tenu compte » de cette fuite « dans le déploiement du dispositif », a-t-elle poursuivi, la jugeant « inacceptable » et précisant que le procureur avait été saisi.

Des blindés déployés dans la capitale

A Paris, pour la première fois depuis des décennies, l’Etat engagera des « VBRG », ces véhicules blindés à roue de la gendarmerie.

Le journal du dimanche

Igfm

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom