Caricaturé, le président Erdogan répond aux “vauriens” de Charlie Hebdo

Après la publication d’une caricature de l’hebdomadaire, les relations entre la France et la Turquie, tendues depuis plusieurs semaines au sujet de l’Islam, se crispent un peu plus. Quelques jours après avoir appelé au boycott des produits tricolores, Recep Tayyip Erdogan s’en prend à Charlie Hebdo pour sa caricature en Une de l’hebdomadaire satirique… sans l’avoir vue, assure-t-il.

“Je n’ai pas regardé cette caricature”

« Je n’ai pas regardé cette caricature (…) Il est inutile de dire quoi que ce soit au sujet de ces vauriens », a-t-il déclaré lors d’un discours à Ankara. « Ma colère n’est pas due à l’attaque ignoble contre ma personne, mais aux insultes contre le prophète Mahomet », a-t-il ajouté.

La caricature diffusée en ligne mardi soir, montre le président turc, en T-shirt et sous-vêtements, en train de boire une canette et de soulever la jupe d’une femme portant le voile, dévoilant ainsi ses fesses nues. Une bulle lui fait dire «Ouuuh le prophète !». Avec une légende : « Dans le privé, il est très drôle ».

https://twitter.com/Charlie_Hebdo_/status/1321134572105572352?s=20