Rassemblement : l’opposition assiège le ministère de l’Intérieur demain

Le rassemblement prévu ce 4 septembre devant les locaux du ministère de l’Intérieur se tiendra bel et bien. Et, l’arrêté Ousmane Ngom n’empêchera pas sa tenue, décrète Djibril Gueye, membre du bureau du Pastef, formation que dirige Ousmane Sonko. « La loi est supérieure à l’arrêté. Notre devoir, c’est d’informer la tutelle par rapport à notre rassemblement. Ce qui a été déjà fait par notre coordonnateur, Assane Bâ. Le reste, c’est d’attendre la journée de demain (mardi 4 septembre 2018), que l’Etat prévoit des forces de l’ordre pour encadrer la manifestation pour qu’il n’y ait pas de débordement. Au-delà de ça, on n’a pas besoin d’une quelconque autorisation », a dit l’opposant sur Zik fm reprise par Seneweb.

Après « avoir usé de tous les recours (visites aux Chefs religieux, la représentation diplomatique,…) pour amener Macky Sall à une collaboration beaucoup plus sérieuse », l’opposition, souligne Djibril Gueye, compte user de la manière forte pour exiger « l’accès au fichier électoral, la nomination d’une personnalité neutre pour l’organisation de la présidentielle de 2019 », entre autres.

La Rédaction