Etats-Unis: Un nouveau scandale policier à Kénosha

Malgré un couvre-feu instauré depuis 20 heures, des centaines de personnes se sont rassemblées devant le palais de justice à Kenosha. Aux jets de bouteilles, la police a répondu par des gaz lacrymogènes.
Dans cette ville du Wisconsin, sur le bord du lac Michigan, 200 membres de la garde nationale ont été appelés en renfort pour canaliser les débordements.
Dimanche après-midi, un policier de Kenosha a tiré 7 balles à bout portant dans le dos de Jacob Blake alors qu’il entrait dans sa voiture où trois de ses enfants étaient déjà assis. La scène, filmée, a entraîné une première nuit de violences le jour-même avec des incendies de voitures et des attaques contre le tribunal et un bâtiment de la police.
Ce lundi, des manifestations de soutiens à Jacob Blake se sont tenues à Madison, la capitale du Wisconsin, mais aussi à Minneapolis ou New York.
Jacob Blake, âgé de 29 ans, a subi une intervention chirurgicale en urgence et se trouve dans une situation stable à l’hôpital de Milwaukee.
Les policiers impliqués dans la fusillade ont été placés en congé administratif le temps de l’enquête, a indiqué lundi le département de la Justice du Wisconsin.