Contrevenants du confinement – L’ordre du président philippin : « Tuez-les par balles ! »

Le président des Philippines Rodrigo Duterte s’est montré intransigeant, mercredi, en prévenant les contrevenants aux règles de confinement qu’ils risquaient d’être abattus par l’armée ou la police. C’est dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus (Covid-19).

C’est une sortie très digne d’une mise en garde contre les potentiels récalcitrants à la mesure de confinement édictée par le président des Philippines. Lors d’une allocution télévisée, le chef de l’État, élu en 2016 après avoir promis d’éradiquer le trafic de drogue en faisant « tuer » les trafiquants et toxicomanes présumés, a expliqué qu’il était vital que tout le monde respecte les mesures de confinement, alors que les autorités craignent une surcharge du fragile système de santé national.

Ordre

« Cela empire. Alors une nouvelle fois, je vous fais part de la gravité du problème et vous devez écouter« , a déclaré Rodrigo Duterte mercredi soir. « Mes ordres à la police et à l’armée (…) : s’il y a des troubles et qu’il y a une possibilité qu’ils ripostent, avec un risque pour vos vies, tuez-les par balle« , a-t-il ajouté.