Présidentielle 2019 : 15 points à retenir sur le parrainage

 

Chroniques du MIDI

By Gentle Mara

 

Le décret qui officialise la tenue du scrutin présidentiel qui verra le Président Macky Sall mettre en jeu son premier mandat a été publié dans le journal officiel de la République du Sénégal.

Ainsi, l’élection présidentielle du Sénégal fixée au dimanche 24 février 2019 est au menu de l’actualité du pays de la Teranga de Gentle Mara qui aujourd’hui aborde la question du parrainage qui a commencé ce Lundi 27 Aout 2019, des nouvelles règles inédites ont été voté en début d’année par les députés, elles exigent désormais que toute personne souhaitant devenir candidat à l’élection présidentielle devra être parrainé par au moins 53 000 citoyens sénégalais.

Dans cette chronique nous tentons d’apporter quelques éclairages sur cette nouvelle règle décriée par l’opposition qui y voit une manière légale pour le Président Macky Sall d’écarter certains candidats susceptibles de lui barrer la route.

Qu’est-ce que le Parrainage ?

Acte 1
Parrainer, c’est porter, cautionner ou être d’accord sur la candidature (d’une coalition de partis, d’un parti ou indépendant).

Acte 2
Le parrainage ne peut être fait que par l’électeur qui s’est inscrit et figure légalement sur le fichier électoral..

Acte 3
Un électeur ne peut parrainer qu’un seul candidat.. Il est formellement interdit de parrainer plus d’un candidat sous peine de punition prévue par la loi..

Acte 4

Au Sénégal, il y a le parrainage citoyen qui est un mode de sélection et de rationalisation démocratique et légale des candidats où une candidature est validée lorsqu’un nombre de citoyens (électeurs) donnant leur accord à cette candidature est atteint.

Acte 5
Il est demandé à chaque candidat de fournir au minimum 0,8% et 1% au maximum du fichier électoral général ….par exemple si le fichier électoral contient 6.500.000 électeurs , le candidat devra collecter : 6.500.000 * 0,008 = 52.000 électeurs au minimum ( sans doublons ) …. et au maximum 6.500.000 * 0,01 = 65.000 électeurs ….

Acte 6
La collecte des parrains se fait au moins dans 7 régions et dans chaque région , choisir au minimum 2000 personnes électeurs qui veulent parrainer…. Valable dans la diaspora.

Acte 7

Il est interdit de choisir des parrains dans les casernes militaires ou paramilitaires ou dans les établissements sanitaires (hôpitaux)

Acte 8
La collecte des parrains … Chaque candidat désignera un coordonnateur national de collecte et des collecteurs départementaux et communaux…

Acte 9

L’administration (direction générale des élections ) remettra à chaque candidat les fiches de collecte en format papier et électronique ( noms, prénoms , commune , NIN, signature …)
Le collecteur désigné sera responsable des falsifications ou irrégularités figurant sur la fiche ..

Acte 10

La collecte des parrains commence 180 jours (6 mois) avant l’élection présidentielle dès lors que le candidat dépose sa caution légalement à la caisse de dépôt et de consignation.

Acte 11
La collecte des parrains dure 4 mois pour chaque candidat aux présidentielles…

Acte 12

À la fin de la collecte des parrains sur les 4 mois, les fiches collectées des parrains de chaque candidat seront vérifiées et contrôlées au conseil constitutionnel où sera représenté chaque candidat … également au niveau de la direction générale des élections….

Acte 13

Les contrôles des identités et signatures des parrains se feront manuellement et de manière informatique …

Acte 14

Comme il est interdit de parrainer plus d’un candidat, en cas de doublons de 2 ou plusieurs fiches de collecte des candidats, sera valable la fiche du premier candidat qui a déposé au terme des 4 mois de collecte ou même moins ….pourvu qu’il remplit la condition requise ( entre 0,8 et 1% du fichier électoral )…

Acte 15

Un délai est donné par le conseil constitutionnel au candidats dont les fiches de collecte comportent des irrégularités (remplacer les doublons au cas échéant, recollecter d’autres parrains) pour rester dans la marge de 0,8 et 1% du fichier.

Je termine en vous laissant méditer sur cette citation d’Hervé Juvin dans La Grande séparation. Pour une écologie des civilisations

 » La politique nomme liberté le choix des communautés humaines placées devant leur destin, et pas seulement celui d’individus placés devant leurs intérêts. L’histoire reconnaît la liberté de l’esprit humain à la diversité des attitudes et des choix qu’ont adoptés des sociétés humaines, placées devant les mêmes épreuves ou confrontées à des risques semblables  »

 

Avec IGM et Senenews