Et si les équipes africaines vivaient le Syndrome de Silverman

Chronique du MIDI

By Gentle Mara

 » Le bonheur était là, tu n’avais qu’à l’accepter lorsqu’il s’offrait à toi. — Que de fois l’on passe ainsi à côté de sa destinée, la pressentant sans pouvoir la découvrir, n’osant écouter l’instinct qui veut vous éclairer et qu’on prend pour le murmure indécis de sa propre faiblesse ! et l’on continue sa route vers les désillusions, vers les infortunes de l’avenir ; on veut retourner sur ses pas, il n’est plus temps, trop tard ! le chemin lui-même vous a saisi, pour ainsi dire, il faut le suivre, et l’on s’aperçoit alors qu’on a manqué la véritable étape de sa vie. » une Citation de Maxime Du Camp dans Les forces perdues publié en 1867 ou peut être ainsi va la vie dira Gentle Mara, ou Peut être que non !!!

Quelle désillusion totale de nos équipes africaines dans ces phases finales du mondial en Russie, mais qu’en est il vraiment de la situation de ces sélections qui finalement vivent un syndrome devenu chronique de la part des autorités du foot mondial à chaque fois qu’elles disputent un match.

Il fallait voir le décor qui s’offrait à la rue quand le Sénégal s’out-a de la compétition; pleurs, désolations et cris de détresse venaient combler ce climat amer.

Faux fâcher ou faux pas fâcher, mais si …. que c’est le comble,  »hum, astaghfiroullah Gentle Mara, mais quoi ?

Juste doucement, non et non, cette fois il faut que je déverse…..

A quand la fin de nos affres ? ce matin je lisais dans la presse :  » Les Africains doivent-ils unanimement quitter la Fifa ou créer leur Fifa ? Cette question a tout son sens car, depuis que les équipes africaines ont commencé à participer au Mondial, elles ne sont jamais allées au-delà des quarts de finales : le terminus africain. Et pourtant, l’Afrique a de grandes équipes et de grands joueurs… »

Oui, mais cette grandeur est bafouée par des autorités qui à mon avis ne considèrent pas l’Afrique à sa juste valeur et il faut le dénoncer.

Je cogite que c’est l’opprobre totale !!! Et nous en avons assez, oui assez,  si quelque part les africains doivent faire leur propre autocritique, faire une introspection mais c’est important de rappeler à la Fifa que le football comme disait Serge Uzzan « Les anglais ont inventé le football, les français l’ont organisé, les italiens le mettent en scène. » j’y ajoute que la Fifa l’a tué, et quand on parle de Fair play il faut la pratiquer pour  que règne l’harmonie dans tout jeu, la gagne ou la perte vont de pairs, mais avec la manière.

Certains sont allés même à penser que l’Afrique devait boycotter, est ce que cela sera t-il source de considérations, je ne sais pas car de toute façon mon point de vue est à l’image de Henri-Frédéric Amiel quand il dit dans son journal intime de 1872 :

 »Puisqu’il est impossible de satisfaire mon cœur, mon esprit, ma conscience et mon idéal, à quoi bon l’entreprendre ? Puisque le naufrage est sûr, et la noyade certaine, pourquoi disputer sa vie aux flots ? Le laisser-aller, l’abattement, l’indifférence est au bout de cette philosophie. Désillusion et bienveillance, c’est à quoi je suis arrivé. »

Tel est le sort de nos équipes, a cela je dis Stand up Africa, l’heure est à l’introspection en reculant pour mieux sauter et  qui veut aller loin dans la vie prépare sa monture et quand la chèvre est belle bien présente il ne faut jamais accepter qu’on bêle sa place

Donc que personne ne bêle à nos places, jouons dignes et perdons dignes car  La véritable grandeur ne se trouve que dans la modération, la justice, la modestie et l’humanité. 
Citation de Jean-Baptiste Massillon ; Maximes et pensées (1742)