« QuesTekki » – Dossier Ressources Naturelles : Le nouveau ministre du pétrole sera-t-il transparent ?

Dakarmidi – Après la passation de services entre D et K, le DSK du pétrole sénégalais sera opérationnel. Le peuple demande à être édifié sur :
les cessions de bloc de Africa Petroleum à Total et la publication des contrats; les arrêtés d’approbation de vente de nos parts détenus par Timis Corporation dans les blocs de St Louis et Kayar à BP. Le nouveau ministre du pétrole qui a défendu mordicus le dossier du TER est attendu sur ces points.

Dossier Nouveau : Pourquoi le Président Macky Sall a nommé son frère à la Caisse des Dépôts et de Consignations ?

D’abord, le Sieur Sall doit nous dire s’il n’est plus un employé de Frank Timis dans les activités internationales de Timis Corporation.
Ensuite le peuple sénégalais, notamment les « primo-inscrits » catégorie validée par le Conseil Constitutionnel et exclue du vote par l’entreprise de fraude BBY, doit savoir que désormais l’enjeu économique est le captage de la rente pétrolière et gazière.
Le premier pilier de la stratégie du DSK du pétrole consiste à mettre en place la finance pour gérer et recycler entre autre, la part du Sénégal dans les contrats de partage de production.
Sous la supervision directe de DSK, le Sieur Sall, qui a fait ses premières armes à Petrotim, avec l’assistance du Cos gaz, travaillera à mettre en place cette finance du pétrole autour de la BDK, voire la Société Nationale de Recouvrement, la SNR, et évidemment la CDS ; celle-ci a été autorisée à devenir une banque.
Au passage, le Sieur Sall pourra utiliser les ressources de la CDC, s’il en reste, (elles ont été souvent engagées dans des projets immobiliers hasardeux), pour ses projets à Guédiawaye.