Législatives 2017: Bataille de Dakar: Amadou Ba et Diouf Sarr, pour une tête de liste départementale

Dakarmidi – La course aux sièges pour la treizième législature au Sénégal, risque d’être rude et très rude même au sein de l’Alliance Pour la République (Apr) qui, en dehors de l’opposition, fera aussi face à l’adversité interne. Entre le puissant ministre de l’Économie des Finances et du Plan Amadou Ba et le maire de Yoff, ministre de la Décentralisation, Abdoulaye Diouf Sarr, c’est déjà et avant l’heure, la bousculade totale pour occuper la tête de liste du département de Dakar.

Le poids politique des deux hommes est très discuté. D’un côté Abdoulaye Diouf Sarr élu, maire d’une commune fortement représentée à Dakar mène son chemin.  Il a été l’un des précurseurs du parti présidentiel avec une entrée juvénile dans la politique et une maîtrise de l’environnement. Sa force peut aussi se mesurer par rapport à sa « crédibilité » en territoire lébou. Il fait parti de ceux qui ont sauvé l’honneur du parti de Macky, face à « Taxawu Ndakaru » de Khalifa Sall qui avait fait un balayage de pratiquement toutes les mairies de Dakar lors des locales de 2014.

Amadou Bâ, argentier de l’Etat du Sénégal depuis le 2 septembre 2013, a fait une entrée tardive en politique qui n’a pourtant pas altérer aux succès qu’il enregistre depuis qu’il a fait sa descente sur ce terrain. M. Ba a avec lui, les parcelles assainies ou du moins, une partie des parcelles assainies acquise entièrement à sa cause. Tous les deux ainsi que d’autres sont cependant novices en politique.

Ce qui fait dire que le Président Macky Sall, a dans sa barque, des hommes politiquement « immatures » qu’il devra reconfigurer pour éviter un chavirement au soir du 30 juillet 2017. La perte des élections législatives pour la mouvance présidentielle, sera aussi, l’annonce du torrent pour l’élection présidentielle de 2019.

La Rédaction