Investiture – Présidentielle 2019 : Découvrez les 5 grands maux du pays et leurs solutions avec le candidat à la présidentielle Boubacar Camara de la coalition Fippu

Dakarmidi- la commune de Grand-Yoff a vécu  ce Samedi 22 Décembre au terrain Hlm-patte d’oie  la cérémonie  marquant l’investiture du candidat à la présidentielle Boubacar Camara de la coalition Fippu.

Retour sur quelques extraits du discours de celui qui a dit  : « Je ne suis ni un candidat de substitution, ni un aventurier, je veux remettre le Sénégal sur les rails du développement » dans un entretien avec Dakaractu.

Aller aux élections demande des initiatives répondant aux soucis et problèmes de la nation ainsi pour répondre à cet impératif, les mesures suivantes sont indispensables selon Président Boubacar Camara du Fippu :
– Eradiquer cinq grands maux :
1. l’ignorance ;
2. la corruption ;
3. le chômage ;
4. la pauvreté
5. l’insécurite

– Implanter de façon durable cinq piliers :
1. L’adoption d’une Constitution inspirée des conclusions des Assises nationales et des Travaux de la Commission Nationale de Réforme des Institutions avec la séparation des pouvoirs, l’indépendance de la justice, la sécurisation du dispositif électoral, la réduction des pouvoirs du Président de la République qui ne sera plus chef de parti et les modalités de dévolution du pouvoir et d’exercice des mandats, le tout sécurisé avec des clauses d’éternité ;
2. L’éducation publique de qualité et gratuite pour tous, avec la revalorisation de la fonction enseignante, l’intégration des langues nationales, de l’enseignement professionnel et de l’enseignement religieux, avec une forte promotion des matières scientifiques ;
3. L’accès gratuit aux médicaments essentiels et répondant aux besoins des populations les plus démunies, la prévention sanitaire et la mise en place d’une carte sanitaire couvrant tout le Sénégal de polycliniques équipées et des hôpitaux mobiles accédant aux villages les plus reculés du Sénégal ;
4. La dépolitisation de l’administration à travers la promotion du mérite professionnel et l’appel à candidature pour les principaux postes dans un contexte de réforme globale de l’administration publique pour l’adapter à sa mission économique. Cela suppose le respect du pluralisme juridique et institutionnel, une meilleure articulation entre l’aménagement du territoire et l’Administration territoriale et locale, une réforme foncière efficiente, la réforme budgétaire et celle de la fonction publique.
5. La réalisation des réformes économiques indispensables pour procéder à la transformation structurelle de l’économie à travers l’investissement massif dans les secteurs porteurs de croisance inclusive améliorant la vie des populations comme l’agriculture, l’elevage, la pêche, l’artisanat et la culture et en tirer toutes les conséquences sur le plan monétaire.
Alors, dans les cinq prochaines années, le Sénégal, sous la houlette d’un cinquième Président, régulateur, compétent, intègre, impartial et dont le cœur comprend le langage du cœur et bat pour le Sénégal, sera gouverné par le respect, pour le respect et dans le respect.

 

La rédaction