Sheikh Alassane Sène s’enquiert de la tension politique qui sévit en Gambie et somme Yahya Jammeh de s’en remettre à la volonté divine

Dakarmidi – En plus d’être un fin louangeur du prophète Muhammad (psl), Sheikh Alassane Sène n’en est pas moins un fédérateur des âmes et des cœurs. En atteste, ce message adressé au président sortant de la Gambie en la personne de Yahya Jammeh, à l’occasion du Grand Gamou de Dakar qui s’est tenu à Ouest foire ce Dimanche 11 Décembre organisé par la fondation « Sallalahou Ala Muhammad » dont il est lui même le fondateur.

Plaçant le Gamou sous le sceau de la paix et de la miséricorde en référence aux enseignements du prophète Muhammad (psl), le Sheikh, toujours aussi concerné par l’actualité mondiale par extension et africaine en particulier, a tenu à s’exprimer sur le refus de Yahya Jammeh, d’accepter le verdict des urnes.

« Dieu a anobli l’homme par le biais de la religion musulmane, en lui accordant cette liberté de choix. C’est cette même liberté qui a permis au peuple gambien de s’exprimer en votant pour le changement et Yahya Jammeh en bon musulman, ne doit pas aller à l’encontre de ce choix du peuple, sous peine de piétiner l’une des bases fondamentales de l’islam qu’il a tant défendu à travers sa politique ».

C’est en ces termes que, Sheikh Alassane Sène a fermement condamné la réaction post électorale de Yahya Jammeh, qu’il a donné en exemple afin de fustiger le comportement général des hommes d’état africains face l’ivresse du pouvoir.

La Rédaction