Egypte : La famille de Morsi accuse la police d’avoir arrêté son fils Oussama

Dakarmidi –  La famille de l’ancien président égyptien, Mohamed Morsi, a accusé la police d’avoir arrêté son fils, et porte-parole de la famille, Oussama. Ahmed,  fils aîné de Morsi, a déclaré à Anadolu : « Mon frère Oussama a été arrêté à son domicile dans la ville de Zagazig, dans la province d’Ach-Charqiyae ».

« L’arrestation du porte-parole de la famille, et du fils du président Mohamed Morsi, est un nouveau crime commis contre le président. Le harcèlement et les règlements de compte se poursuivent », a-t-il relevé. Il a poursuivi: «Nous appelons la communauté internationale à condamner ces agissements qui ne feront pas fléchir notre famille. Nous continuerons à refuser le putsch ».

Selon les informations reçues,  il n’a pas été possible d’obtenir dans l’immédiat un commentaire des autorités égyptiennes sur la question. Rappellons juste que le premier président civil démocratiquement élu en Egypte, Mohamed Morsi, a été évincé de son poste par l’armée le 3 juillet 2013, après des protestations de masse contre son régime. Ses partisans qualifient son éviction de « putsch »