Aminata Diallo prenant part à la réunion du Réseau des Parlementaires pour la Protection des Enfants contre les Violences et les Abus (Images)

Dakarmidi – Le taux de mariages précoce enregistré par an au Sénégal reste toujours élevé. Un phénomène qui pousse plusieurs enfants à quitter très tôt l’école. Une situation qui préoccupe les défenseurs des droits des enfants au point qu’ils essaient de mettre en place des stratégies pour lutter contre ce fléau qui gangrène la société.

En ce sens s’est tenue mercredi une réunion qui a mis autour d’une table les membres du Réseau des Parlementaires pour la Protection des Enfants contre les Violences et les Abus et  l’ONG World Vision Senegal. Les deux entités comptent mettre sur-pied un programme conjoint dont le but est de réduire les mariages des enfants d’ici à 2021. La député socialiste Aminata Diallo connue pour son engagement pour cette cause a pris part à cette importante rencontre.

 

 

 

La Rédaction