Ambassadeur russe tué en Turquie: Six personnes interpellées dans le cadre de l’enquête

Dakarmidi – L’enquête sur l’assassinat de l’ambassadeur russe à Ankara avance à grands pas. Les policiers turcs ont arrêté ce mardi six personnes. Selon l’agence de presse Dogan, six proches de l’auteur des coups de feu, Mevlüt Mert Altintas, ont été placés en garde à vue à Aydin, ville de l’ouest de la Turquie dont était originaire le tireur. Mevlüt Mert Altintas, un policier âgé de 22 ans, a tué de plusieurs balles lundi soir l’ambassadeur russe à Ankara, Andreï Karlov, lors de l’inauguration d’une exposition de photos dans la capitale turque, un assassinat immortalisé par des caméras.

Un lien avec Fethullah Gülen ?

Selon le quotidien progouvernemental Sabah, Mevlüt Mert Altintas, qui n’était pas en service, s’est introduit dans la galerie d’art en montrant son badge de police après que son arme eut fait sonner le portique de sécurité. Des photos le montrent quelques instants avant l’attaque, se tenant derrière l’ambassadeur russe à la manière d’un garde du corps. Selon plusieurs témoins, le policier a brusquement fait feu dans le dos du diplomate russe qui s’exprimait lors de l’exposition.

Après les coups de feu, le tireur a lancé « Allah Akbar » et affirmé agir pour venger la ville syrienne d’Alep, en passe d’être entièrement reprise par le régime de Bachar Al-Assad, soutenu par Moscou. Le tireur a été abattu lors d’une fusillade avec des équipes des forces d’intervention spéciale de la police. Plusieurs journaux turcs ont affirmé mardi que l’assassin présumé pourrait être lié au prédicateur Fethullah Gülen, bête noire du président Recep Tayyip Erdogan qui le désigne comme l’instigateur du putsch manqué en juillet. Le maire d’Ankara, Melih Gökçe, avait évoqué cette piste immédiatement après l’attaque lundi soir.