Visas touriste en Arabie a partir de fin septembre: Finis les lourds tarifs des Omras!

Dakarmidi-Après avoir levé l’interdiction de circulation des pèlerins hors des frontières de la Mecque, de Médine et de Djeddah. L’Arabie Saoudite s’ouvre encore plus au monde.

En multipliant les mesures destinées à faire du pays, une destination incontournable depuis le lancement du projet Vision 2030, le gouvernement saoudien continue dans sa lancée et propose un nouveau visa touristique qui devrait débuter le 27 septembre, a déclaré une source gouvernementale à Saudi Gazette.

La source a annoncé ce mardi que le visa sera disponible dans 51 pays du monde et les frais de visa seraient d’environ 440 riyals (107 euros) payé par chaque demandeur du visa tourisme, qui comprendra une assurance médicale.

La validité du visa sera d’un an à compter de la date de délivrance et la durée de séjour dans le royaume sera de trois mois pour chaque visite et de 180 jours au maximum par an.

Le journal a précisé que la durée du visa sera de 90 jours et pourra être obtenue via la plate-forme des visas du Ministère des affaires étrangères, en libre service dans les halls d’arrivée des aéroports du Royaume d’Arabie saoudite ou par l’intermédiaire du bureau des passeports de l’aéroport.

Précision utile: le billet retour ou une réservation d’hôtel n’est pas nécessaire pour obtenir le visa. L’adresse touristique fera office de gage.

La copie papier du visa ne sera pas nécessaire préférable à une copie numérique. Le passeport devra quant à lui être valide pendant au moins six mois.

Le visiteur musulman pourra profiter pour faire une Omra en dehors de la période du Hajj, aller à La Mecque, visiter Médine et d’autres villes saoudiennes en toute liberté.

Le demandeur devra avoir au moins 18 ans. Les personnes en dessous de l’âge spécifié auront besoin d’un tuteur adulte.

Les ports saoudiens qui recevront un visa touriste sont l’aéroport international King Khalid de Riyadh, l’aéroport King Abdulaziz de Djeddah, l’aéroport King Fahd de Dammam, la route du roi Fahd Causeway, l’aéroport Prince Muhammad Bin Abdulaziz de Médine et la traversée du territoire d’Al-Batha.

Les sources ont déclaré que cette décision permettrait au monde de voir la beauté de l’Arabie saoudite et augmenterait les revenus non pétroliers pour contribuer à sa prospérité. Il correspond également aux aspirations de la Vision 2030 du Royaume.

Les sources ont souligné que le touriste devra émettre un engagement signé avant d’obtenir le visa. Le plus important est de confirmer que les informations documentées dans la candidature soient correctes, conformes à toutes les lois et réglementations saoudiennes et de respecter les coutumes et les traditions islamiques de son peuple.

En cas de violation, les autorités ont le droit d’empêcher le visiteur d’entrer dans le Royaume et de le renvoyer dans son pays.

Le nombre de pays bénéficiant du visa devrait augmenter au premier trimestre de 2020, tandis que certains des pays actuels sont les États-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne, la Nouvelle-Zélande, la Corée du Sud, l’Italie, l’Islande, la France, la Norvège, Grèce, Pays-Bas, Roumanie, Croatie et Suède, Danemark, Estonie, Finlande, Singapour, Malaisie, Kazakhstan, Russie, Autriche, Belgique, Pologne, Chine, Hong Kong, Corée du Sud et Bulgarie.

Le nouveau « e-visa » saoudien sera disponible pour les citoyens des États-Unis, de tous les pays membres de l’espace Schengen, de l’Australie, du Japon, de la Corée du Sud, de l’Afrique du Sud, du Brunei, de la Malaisie, de Singapour et de Taïwan.

Cette liste de pays n’a pas été finalisée et il est probable que d’autres pays seront ajoutés.

 

Avec Ajib.fr