Transport aérien: Air Sénégal va se doter d’un nouvel avion pour la sous-région

Le directeur général de la compagnie nationale Air Sénégal SA, Ibrahima Kane, annonce la mise en service prochaine d’un nouvel avion de type A319 pour desservir la sous-région ouest-africaine ’’avec de nouveaux tarifs’’.

S’adressant aux journalistes vendredi à l’issue d’une réunion de coordination des services du ministère du Tourisme et des Transports aériens, M. Kane a annoncé l’arrivée d’un « nouvel avion A319 qui va desservir la sous-région avec de nouveaux tarifs pour être conforme aux engagements de la compagnie nationale et un nouveau service ».

« C’est un avion de 120 places qui vient renforcer la flotte des avions qui font la sous-région actuellement et qui vont faire certainement l’Europe du Sud », a dit Ibrahima Kane, évoquant à ce sujet une ’’nouvelle orientation’’ de la compagnie nationale.

S’agissant de l’A330-900 Néo déjà mis en service mais qui avait été cloué au sol dernièrement à Paris, le directeur général d’Air Sénégal explique que cet « avion neuf de dernière génération’’ avait « affiché une alerte qui a amené les responsables à prendre des mesures de sécurité idoines ».

« Il n’a pas été décelé de panne sur cet avion parce que des techniciens sont intervenus à l’aéroport Charles De Gaulles et l’avion a été remis en service après validation et levée de l’alarme qui a été détectée », a-t-il assuré.

L’avion fait aujourd’hui la liaison Dakar-Paris-Dakar avec « un niveau de ponctualité supérieur aux autres compagnies », a-t-il indiqué.

Le ministre du Tourisme et des Transports aériens a institué des réunions de coordination périodiques pour faire le point sur les actions en cours.

A la fin de chaque rencontre tenue à huis clos, un porte-parole est désigné pour faire le point avec la presse.

Dans son face-à-face du jour avec les journalistes, M. Kane a insisté sur l’importance que le ministère du Tourisme et des Transports aériens accorde aux questions sécuritaires dans les aéroports et dans tous les autres secteurs du tourisme.

La réunion de coordination de ce vendredi a permis d’échanger avec l’ensemble des services de la plateforme aéroportuaire de Blaise Diagne, les services des Aéroports du Sénégal et les services du tourisme, a rapporté M. Kane, porte-parole du jour.

Les représentants et responsables des services ont ainsi échangé sur les aspects sécuritaires au sein de la plateforme aéroportuaire mais aussi dans le secteur du tourisme. Ils ont surtout discuté des méthodes de travail pouvant conduire aux résultats escomptés dans les délais les meilleurs délais, a-t-il ajouté.

« Le ministre a interpellé tous les directeurs généraux sur les 100 jours de déroulement de la stratégie du ministère et tous les points importants et critiques notamment dans le domaine sécuritaire ont été évoqués pour plus de diligence », a ajouté M. Kane.

Les différents services ont présenté le niveau de réalisation des engagements qu’ils ont pris dans le cadre de la nouvelle politique stratégique du ministère, concernant en particulier les nouveaux textes et règlements qui devant régir le tourisme et les transports aériens, a expliqué le directeur d’Air Sénégal SA.

Il a donné l’exemple des nouveaux textes et règlements en cours d’élaboration pour faciliter le fret au niveau de l’aéroport.

« Lorsque le fret n’est pas facilité et fluidifié, les transporteurs de fruits et légumes pour l’exportation peuvent être lésés », a-t-il relevé.

« C’est ce type de textes et règlements qui doivent être faits avec beaucoup de diligence pour le transport du fret au niveau de l’aéroport », a ajouté le nouveau directeur général de la compagnie aérienne du Sénégal.