Serigne Mansour Sy Djamil: Du Parcours d’Homme Religieux pour la Fonction d’Homme d’Etat

Serigne Mansour Sy Djamil : Le leader Religieux

Serigne Mansour Sy Djamil est issu d’une vielle lignée maraboutique, Il est le fils ainé de Serigne Moustapha Sy Djamil et de Soukhna Aissatou Seck, lui-même fils ainé de Serigne Babacar Sy premier Khalife de Seydi Hadji Malick Sy. Serigne Mansour Sy Djamil pouvait difficilement échapper au qualificatif réducteur de «Serigne» ou chef religieux. Il est le premier Petit Fils de Serigne Babacar Sy (RTA) mais aussi le Premier Khalife de Serigne Moustapha Sy Djamil, Grand conférencier, lors des cérémonies religieuses, Gamous et Takussanes, il mobilise en une nuit, plusieurs milliers de personnes qui, dans la majeure partie sont ses Talibés. Les événements les plus populaires sont le Takussane Baye Djamil à Fass organisé chaque premier samedi du mois de Ramadan (carême), Takussane Baye Djamil à Tivaouane lors du Mouloud, le Takussane Baye Djamil organisé à Louga et enfin le Gamou de Tréviso organisé durant le week-end de Pâques pour commémoré la disparition de Serigne Babacar SY (RTA). Et le message poignant et symbolique de feu Serigne Sidy Mokhtar Mbacké Khalife générales des Mourides qui s’est adressé à Serigne Mansour Sy Djamil en ces termes : «Yaye Sama domou kholl, fofou gua togg mane gua fa toggual, fi ma togg yaw lafi toggual, name nala tamitt», lors d’une édition du Gamou de Louga montre à suffisance l’unité mystique et mythique entre Touba et Tivaouane. Plus belle illustration encore est la présence de toute la famille de El Hadji Malick SY lors de la Conférence de la Hadara Seydi Djamil du premier Samedi du mois de Ramadan de cette année (2018). Ces deux évènements montrent combien Serigne Mansour Sy Djamil est l’incarnation vivante et vivifiante de l’unité de la famille SY et celle des familles SY et MBACKE.

Serigne Mansour Sy Djamil : L’Etudiant Militant

Serigne Mansour Sy Djamil, élevé par sa grande mère Khady Maronne, va au Daara chez Serigne Mamoune Ndiaye, dont le père était un «Mouhaadame» de Seydi Hadji Malick. Il fréquente en même temps l’école primaire Brière de Lisle, le Lycée Faidherbe puis au lycée Charles De gaule où il a décroché son Baccalauréat. Cette formation trouvera un terreau à l’université. D’abord à Dakar, où sa participation active aux événements de Mai 1968 lui vaudra d’être transféré en France à la Sorbonne où Serigne Mansour Sy Djamil va s’impliquer dans la vie du mouvement estudiantin.

Il milite à L’UNEF (Union Nationale des étudiants en France) section Sorbonne, passe à la CGT (confédération général du travail), se rapproche du PCF (Parti communiste Français) et finit par adhérer au PAI (Parti Africaine de l’indépendance). Il devient le Président d’AESF (Association des Etudiants Sénégalais en France) et du mouvement politique MEPAI (Mouvement des Etudiants du parti Africain de l’indépendance), de cette époque il a gardé de solides amitiés dont la plus emblématique est celle qui le liait à feu Semou Pathé Gueye qui a partagé avec lui ses années de lutte. Serigne Mansour Sy Djamil se caractérise par son discours religieux et citoyen, il apporte une nouvelle vision du chef religieux.

Serigne Mansour Sy Djamil : L’Interprète et Cadre à la Banque Islamique

Dans la famille Sy l’ouverture à la culture de l’autre est une tradition, prônée par Seydi El hadji Malick Sy. Son père Seydi Djamil en visionnaire lui avait demandé de maitriser l’anglais, ainsi il va à Londres s’inscrire à la Hammersmith and West London college puis se retrouve à la Polytechnic central London d’où il sort comme un des rares interprètes trilingues sénégalais Arabe, Anglais, Français. Il a travaillé comme interprète de conférence dans des instances internationales comme l’OUA (l’organisation de l’unité Africaine) mais aussi dans la haute finance internationale notamment à la BID (Banque Islamique de Développement) à Djeddah où en deux décennies il gravit les échelons : Assistant spécial du vice-président de l’Administration et des finances, Assistant technique du vice-président des opérations de projet et enfin la fonction de directeur adjoint du bureau de la coopération technique. Serigne Mansour Sy Djamil est un banquier aguerri doublé d’un agent de développement. Cet Homme est doté D’une connaissance encyclopédique et fort cultivé.

Medoune Fall cadre a la BID de confirmé par ces propos : «il a rassemblé une impressionnante bibliothèque personnelle ou se côtoient la religion, la littérature, la sociologie, la politique, l’économie»

Serigne Mansour Sy Djamil : L’Humaniste

Serigne Mansour Sy Djamil prêtera une oreille attentive aux enfants et certains diront qu’ils sont ces favoris et cela pour veiller aux recommandations de son vénéré père Serigne Moustapha Sy Djamil : «EL Hadji bayil xel xaleyi»

Cet intérêt pour les questions humanitaires, humanistes et de développement le pousse à réagir face aux désastres des inondations survenues au Sénégal en 2009. Par la même année, il initie le concept Inond’Action qui est en faveur des enfants vivant dans les zones inondées qui en est à sa Septième édition cette année. Le principe de cette activité consiste à recenser six cents enfants (600) vivant dans les zones inondées et inondables de Dakar et sa banlieue et près de trois cents encadreurs (300) et à les regrouper dans un camp de vacance durant vingt et un jours.

L’objectif recherché à travers cette initiative est le bien être de ces enfants défavorisés vivant dans des conditions souvent précaires surtout en période d’hivernage. Cela est suffisamment mis en relief par cette assertion de Serigne Mansour Sy Djamil qui dispose que : « Les enfants reviendront les pieds dans les eaux fétides mais auront la tête ailleurs, parce que ayant vu quelle que chose ailleurs».Ce qui colle parfaitement avec le slogan d’Inond’Action, «Le sourire sur le visage des l’enfants ».

Serigne Mansour Sy Djamil : Le Leader Politique

De retour au Sénégal en 2007, Serigne Mansour Sy Djamil se consacre corps et âme à des actions humanitaires et citoyennes qui aboutiront en Avril 2010 à la création du Mouvement Citoyen pour la refondation Nationale, Bes Du Ñakk qui colle parfaitement avec son slogan «Sénégal, demain un autre pays». Serigne Mansour Sy Djamil de dire : « l’adhésion a Bes Du Ñakk n’est pas l’adhésion à la personne de Serigne Mansour Sy Djamil mais à un Manifeste». Ainsi Mourides, Chrétiens et Layénes seront les premiers militants de Bes Du Ñakk. Lors des dernières élections législatives de 2012, Bes Du Ñakk a remporté quatre Sièges à l’Assemblée Nationale une percée qui dénote d’une certaine compatibilité entre Religion et Politique. Des performances similaires ont été reconduites lors des élections locales de 2014 avec plus de quatre cent cinquante conseillers municipaux obtenus à travers le territoire national. La ligne de conduite de Bes Du Ñakk est différente des autres mouvements ou parties politiques se trouvant dans notre Pays : «ce qui différencie Bes Du Ñakk des autres organismes de la société civile c’est que nous donnons toute sa place au fait religieux, (…) le caractère nouveau du rassemblement à construire réside dans cette détermination à associer dans notre démarche toutes les couches et toutes les catégories sociales qu’exige la réalisation de cet objectif, faire se rencontrer dans la même démarche la culture du PS et de l’AFP ça c’est notre manifeste, l’orientation stratégique de Bes Du Ñakk,(….) L’homme religieux a un devoir de témoignage, de présence d’incandescence spirituelle dans un pays qui ici et maintenant a soif d’éthique et de justice, (….)».Il occupe aujourd’hui les responsabilités de co-président du Conseil Mondial des Religions pour la Paix, Député à l’assemblée Nationale du Sénégal, Secrétaire General de Bes Du Ñakk.

Tel est la trajectoire exceptionnelle de l’Honorable Serigne Mansour SY Djamil. Il symbolise l’ouverture dans l’enracinement de par son éducation religieuse, sa dimension intellectuelle, son parcours professionnel international et son expérience politique. Sa Notoriété, son Charisme et sa Crédibilité lui assurent une bonne place dans cette liste courte d’hommes politiques capables de remettre le Sénégal sur la voie du progrès.

Ousmane Djamil BALDE

ouzouleye@gmail.com