Santé : Fistule obstétricale le tourment des femmes mariées

Dakarmidi – Le Sénégal s’est doté d’un plan d’action qui vise zéro cas de fistule obstétricale d’ici à 2030.

Cette maladie est une communication anormale entre le vagin et la vessie et/ou le rectum qui résulte d’un accouchement prolongé, difficile, sans assistance médicale rapide, entraînant une perte permanente d’urines et/ou de selles. Près de 5000 femmes en souffrent au Sénégal. Chaque année, 400 nouveaux cas sont enregistrés. Les régions les plus touchées par cette anomalie sont Kédougou, Kolda, Tambacounda, Ziguinchor et Matam.

Venue présider une manifestation, le représentant du ministre de la Santé et de l’Action sociale, Bocar Daff a reconnu que sa lutte engage toute la communauté puisqu’au Sénégal, il y a chaque année 400 cas et une prise en charge de 200 000f CFA par personne. Ce qui ne posera pas un obstacle quant à l’intégration de la maladie dans le cadre de la Couverture Maladie Universelle (CMU).

Il assure que les négociations sont en cours, son département est en train d’expérimenter le développement des coûts réels à tous les niveaux, c’est-à-dire dans les régions et le centre-ville pour pouvoir proposer le projet d’intégration au Directeur Général de la CMU.

Pour rappel, la journée mondiale de la fistule obstétricale a été célébrée samedi dernier. Dans le monde, au moins 50 000 femmes en sont victimes, particulièrement en Afrique et en Asie.

La Rédaction