Sans courtoisie républicaine, la politique devient une affaire inhumaine (Par Cheikh Ibrahima Diallo)

« L’homme politique s’exprime d’abord par ses actes, c’est d’eux dont il est comptable ; discours et écrits ne sont que des pièces d’appui au service de son oeuvre d’action. » François Mitterand.

Force est de constater que nos autorités ont un penchant négatif pour les protocoles et l’isolement sciemment orchestré. Elles se barricadent derrière des rideaux de fer pour fuire les contacts humains qui, pourtant sont indispensables pour la vie de la Cité. L’effacement de la notion de cordialité a rendu l’autorité comme un robot sans sentiment.

Tous les démocrates épris de justice sociale appelle à la restauration de la citoyenneté qui doit être le centre de toute activité démocratique. La valeur du citoyen, le respect nécessaire qui lui échoit sont plus que nécessaire pour le triomphe de la vie républicaine.

Les États modernes n’ont pas besoin de souverains mais des républicains démocrates et sociales qui mettent tous les sénégalais sur un pied d’égalité, sans exception d’ethnies, de races ou de croyances.

Cheikh Ibrahima Diallo, président du PJD