Rencontre intergouvernementale : quand le Sénégal se laisse « pouponner » par la France

Le Sénégal sous l’actuel régime n’a pas encore compris la vitesse par laquelle marche le monde. Il est bien de nouer des relations avec des pays amis, la France en premier, du fait de nos relations qui datent de la période coloniale, mais leur donner autant de marge de manœuvre dans notre système économique, est un suicide d’une extrême gravité. Le PM l’aura dit et répété, que sa délégation a été reçue avec tous les honneurs, mais la réponse de la France lue par son PM, Édouard Philippe aura attiré toute notre attention : « la France et le Sénégal n’ont pas de problème ».

Ailleurs on aurait dit que le PM français s’est trahi. Et se pose alors la question de savoir où, quand, et qui a dit que nous avions des problèmes ?  Et aussi  quel message a voulu faire  passer monsieur Philippe, à quelques 16 mois de la Présidentielle de 2019 ?

Par ailleurs, le Premier ministre sénégalais et la dizaine de  ministres qui l’accompagne continuent leur séjour le sol français. A l’heure où la polémique sur les négligences médicales enfle qui ont emporté la vie de Aicha Diallo dont le seul péché est d’être indigente, enfle.  A l’heure où certaines contrées du pays sont en proie à la famine, alors que l’agriculture en France, est subventionnée.

Faut il rappeler que notre épanouissement ne  sera qu’un rêve, tant qu’on continue de se laisser « pouponner » par la France. A marcher derrière elle, la bouche ouverte  attendant qu’elle y dépose une sucette. Et la question qui taraude l’esprit du citoyen lambda est: A quand le réveil de nos dirigeants?

La rédaction