Rationalisation des dépenses publiques : Macky coupe le téléphone aux foncrionnaires 

Dakarmidi- Comme annoncé lors du lancement du Programme d’Amélioration et de Modernisation de l’Administration (PAMA) le 05 août dernier au CICAD, Macky Sall joint l’acte à la parole dans le cadre de la rationalisation des dépenses publiques.

Un communiqué du Bureau d’Information Gouvernementale (BIG) informe que les restrictions sur les téléphones des ministres, conseillers, et autres responsables de l’administration sont effectives depuis ce 1er septembre 2019.

 

 

Voici l’intégralité du communiqué

Dans le cadre de la rationalisation des dépenses courantes, l’Etat a pris la décision, à compter de ce 1er septembre 2019, de restreindre l’abonnement des fonctionnaires auprès des opérateurs de téléphonie mobile, avec la suspension de tous les appels sortants. Seuls les appels entrants sont maintenus jusqu’au 30 septembre prochain avant que les lignes ne soient intégralement résiliées. A cet effet, une allocation forfaitaire a été intégrée dans les salaires de ce mois d’août 2019 des ayants-droit.

L’Etat a pris toutes les dispositions règlementaires pour la mise en œuvre de cette décision avec le décret 2019-1310 du 14 août 2019 fixant une allocation mensuelle forfaitaire pour charges de téléphonie mobile à certains agents de l’Etat ; le décret 2019-1311 du 14 Août fixant le volume et les modalités de répartition  de l’enveloppe financière accordée au Ministère des Forces armées pour la prise en charge des dépenses de télécommunications et le décret 2019-1312 du 14 Août fixant le volume et les modalités de répartition  de l’enveloppe financière accordée au Ministère de l’Intérieur pour la prise en charge des dépenses de télécommunications.

Le Président de la République réaffirme sa volonté inébranlable de réduire le train de vie de l’Etat. Et, au-delà de l’exigence de recentrage de la dépense publique, les économies générées par cette décision, serviront à la prise en charge effective des besoins exprimés par les populations en termes de santé, d’éducation, de formation professionnelle, mais également d’infrastructures pour restaurer l’équité territoriale et la justice sociale.

Ainsi, les prochaines mesures attendues dans le domaine du téléphone fixe, de l’eau, de l’électricité, des véhicules administratifs, du carburant et de l’usage d’Internet, devront définitivement consacrer la vision exprimée par le Président de la République d’un Etat modeste et efficace.