Putsch contre Amadou Ba: Les résultats politico-économiques qui dérangent et qui renforcent le ministre des Finances

Dakarmidi – Au lendemain de la victoire du Président Macky Sall au 1er tour à la présidentielle du 24 février dernier, des manœuvres souterraines sont engagées contre le ministre des finances Amadou Ba. Pour quelle raison ? Aucune explication. Seulement l’on semble comprendre tout simplement que les putschistes sont jaloux des performances du délégué régional de Dakar. En effet, les résultats politico-économiques réalisés par l’argentier de l’Etat du Sénégal constituent pour ses adversaires une menace au point qu’il faut le liquider comme on dit dans le jargon des hommes politiques.

D’abord sur le plan politique, c’est un secret de polichinelle de dire qu’à Dakar, le Délégué régional, Amadou Ba a été un artisan incontournable de la victoire de Macky Sall à Dakar. Des résultats qui ont pesé lourd sur balance en faveur du Candidat de la coalition BBY. Cette victoire était déjà probable au sortir des dernières législatives avec le résultat que l’on connait. En effet, le ministre des finances était chargé, en collaboration avec le candidat à la présidence Macky Sall, de définir la stratégie électorale gagnante. En outre, il avait pour tâche d’exécuter la stratégie convenue et d’œuvrer à l’atteinte des objectifs fixés à savoir le nombre de voix à gagner. Un pari qui a été réussi en obtenant plus de 50% des voix de l’électorat de Dakar. Une stratégie qui a été reconduite lors de la présidentielle. C’est pourquoi, de grosses pontes de l’APR sont en train de préparer un mauvais coup contre lui afin d’éviter qu’il contrôle les locales à venir, notamment le département de Dakar. Force est de reconnaître, en tout cas, qu’avec l’apport conséquent de l’infatigable et dévouée Première dame, Amadou Ba a su créer ce fameux lien entre le candidat Macky et beaucoup d’indécis qui doutaient encore de lui. Ainsi, comme le rapporte les médiats qui étaient sur le terrain, « il a réussi à convaincre cette catégorie d’hommes et de femmes sans couleur politique et qui ont été décisifs dans la reconquête de Dakar ». Car si le candidat Macky Sall a fait des percées significatives dans l’électorat de Dakar, c’est grâce à son délégué régional qui n’a ménagé aucun effort et aucun moyen logistique pour faire triompher sa coalition.

Sur le plan Economique, les performances du Sénégal sont vantées partout et cela ne peut plaire à ses adversaires qui ont pignon sur Dakar. En atteste le rapport Moody’s qui a rehaussé la note du Sénégal. En effet, les efforts du Sénégal en matière de croissance (6% entre 2014 et 2016, contre 3,5% entre 2011-2013), de consolidation budgétaire (réduction du déficit qui passe de 5,5% en 2013 à 4,2% en 2016, avec un objectif de se situer à 3% en 2019) et d’amélioration de la gestion de la dette, ont justifié le rehaussement de la notation du Sénégal par Moody’s en 2017 qui passe de B1 positif à Ba3 stable. Sur les seize pays africains ayant une notation financière internationale, seuls l’Afrique du Sud (Baa3/BB), le Maroc (BBB-) et la Namibie (Ba1) ont une meilleure notation que le Sénégal (Ba3 stable ; B+/perspective positive). D’ailleurs, la Côte d’Ivoire a la même notation Moody’s que le Sénégal. Et comme l’on déjà dit certains, le Ministre Amadou Bâ, à l’image du Président Macky, est un partisan de l’action concrète en redressant notre économie.
A cela s’ajoutent les performances à travers le PSE. Le Président Macky SALL a fait de la croissance soutenue, une grande priorité de sa gouvernance économique afin de bâtir un Sénégal Emergent, pour tourner cette page du Sénégal indigent. Le Plan Sénégal Emergent (PSE) est le pilier le plus déterminant dans la traduction pratique de cette vision. Et le président Macky Sall compte se baser sur le ministre de l’Economie qui a beaucoup contribué dans sa réalisation pour l’atteinte des objectifs.

Autant de points positifs qui font que ses détracteurs cherchent des poux dans sa tête, mais ce sera peine perdu car il a le soutien du Président Macky Sall et surtout la première Dame Marième Faye Sall qui a beaucoup apprécié durant la campagne le ministre AmadouBa.
Pour le reste le chien aboie la caravane passe.

Sambou BIAGUI

Conseiller municipal, responsable APR

Président du Front Populaire Sénégalais (FPS)